Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


La Belgique, Terre Sonore

Après Mons et City Sonics, voici la ville de Courtai qui annonce la couleur sonore. Mais qu'est-ce qui pousse les Belges a installer du son et encore du son ?

Programme du Klinkende Stad


Electrical Walk - Christina Kubisch (D) (Création Happy New Ears)

Christina Kubisch fait partie de la première génération d’artistes à travailler le son. De ses installations émanent des sonorités proches de son travail de composition. Depuis 1986, Kubisch joue un rôle important dans la sphère des artistes Allemands. Elle est active dans l’enseignement artistique, s’affirme mondialement et devient une des figures emblématique de l’art sonore. Son projet le plus prestigieux jusqu'à présent est le gazomètre Oberhausen (www.gasometer.de), conteneur à gaz de 100 m de haut dans lequel elle crée un paysage sonore à partir de 14 sources et 212 jeux de lumières. Toutefois Electrical Walk lui procura davantage de notoriété. Pour cette promenade électrique vous serez munis d’écouteurs sans fils qui permettent d’entendre les rayonnements électromagnétiques présents dans votre environnement. On ne soupçonne pas les effets sonores que peuvent émettre : connexions Wi-Fi, détecteurs anti-vol de magasins, mais aussi les éclairages de bureaux. Après Londres, Berlin, New York et Sao Paulo, c’est à Courtrai que l’on se baladera dans l’Electrical Walk.

Attention! Vous pouvez visiter Electrical Walk chaque jour, Klinkende Stad seulement du jeudi à dimanche. Cliquez ici pour de plus ample info.

Time Code Matter II - Christoph De Boeck (B)

Dans le deuxième Time Code Matter, Christoph de Boeck et Yves de Mey, travaillent au départ d’objets solides qui une fois mis en vibration rendent les ondes sonores visibles. Ici pas de haut-parleurs, mais douze plaques massives suspendues provoquent des sonorités bien particulières. Cette installation est basée sur le décor qui servira pour le concert du 28 septembre. A voir à partir du jeudi 20 jusqu’au 30 septembre inclus.

Sunlight for Sound Pillows - Maria Blondeel (B)

Sunlight for Sound Pillows est une installation faite de surfaces lumineuses ou l’on peut s’étendre, de coussins sonores bleus, d’un lecteur CD ... placés dans un contexte apaisant où l’on peut s’abandonner à l’écoute de sonorités subtiles et consonantes déclenchées par des capteurs de lumière alimentés par le soleil. Les sons émanent des coussins ... comme si vous étiez allongé dans l’herbe près d’un arbre dont les branches laissent passer une lumière doucement fragmentée.

Tom’s Song - Joanna Dudley (UK)

"Due to unfortunate technical circumstances Tom's Song is unable to be presented at this year's festival. The artist apologises for any inconveniences."Joanna Dudley

Tom joue du ukulélé, siffle et écrit des chansonnettes qu’il chante sous son nom de scène the golden oldies, il répète dans sa cabane de jardin pour ensuite donner des concerts dans les seniors Citizen Club. Dans cette installation, Joanna Dudley rend hommage à cet éternel Tom en bâtissant une cabane qui abrite vieux tourne-disques et boîtes à musique qui accompagnent d’une musique mécanique la seule chanson dont Tom se souvienne du haut de ses 96 ans; It’s June in January... Une ode aux hommes âgés et à leur ukulélé.

Dropper01 - Arno Fabre (F)

Dropper01, est une installation sonore qui uni art brut, informatique et art sonore. Des objets tels que des pots de fleur, tambours, élastiques, cymbales ... sont disposés en cercle. Cette fois, les goûtes d’eau ne tombent pas du ciel au gré du hasard, ... Un dispositif ingénieux crée d’innombrables liaisons, veille à ce que les gouttes d'eau tombent minutieusement sur les objets choisis. La poésie opère alors au cœur de cette suite en 5 mouvements. Dropper01 est une production du centre de formation artistique Le Fresnoy.

Phantom Melodies - Aernoudt Jacobs (B) / Francisco Lopez (SP/USA) (Création Happy New Ears)

Les observations sonores d’ Aernoudt Jacobs se concentrent parfois sur le quotidien, vers un retour aux sources, mais aussi sur ce qu’il y a d’exceptionnel sur la surface de la terre. Phantom Melodies est inspiré d’une expérience vécue en Inde alors que dans le ciel des milliers d’oiseaux se rassemblaient. Un enregistrement de cet évènement nourrit cette installation présentée pour Happy New Ears. Un paysage sonore se déploie tel un nuage de bruits intégré au paysage évoluant à vitesse variable au travers de plusieurs haut-parleurs rotatifs. Avec Francisco Lopez, ils étudieront de nouvelles migrations sonores à partir de cette installation.

Roots - Roman Kirschner (D)

Dans un aquarium rempli de liquide, des cristaux de fer s’accumulent sous l’action d’un processus bio-mecanique tel un monde en formation. Des petites masses d’air remontent à la surface comme des méduses. Suivant l’intensité d’un courant électrique injecté dans le conteneur, les cristaux réagissent en se fondant dans les fins fonds obscurs ou en éclatant en nuages, le tout produisant des sonorités “détonantes”. Roots a été cette année nominé à la Transmediale de Berlin et Ars Electronica (Linz).

Three Times Four 3T4 - Laura Maes (B)

Laura Maes, musicienne et assistante de recherche à la haute école de Gent, a développé une installation interactive qui permet de capter et de transformer le mouvement de l’espace public, et de le traduire en sons et images. Au départ d’une webcam l’information est rendue visible près de là où se trouve la caméra ou via notre site web: www.happynewears.be/2007/3T4

Tunnelmuziek #3 - François Martig (B) (création Happy New Ears)

Le tunnel qui relie le centre de Courtrai et la Doorniksewijk est une réussite urbanistique. Il est équipé d’un dispositif de lumières modulables et de haut-parleurs. Happy New Ears à pour coutume d’inviter compositeurs et autres soundscapers pour créer un pièce originale à diffuser en harmonie avec les vélos, voitures et autres usagers du tunnel. Après Aernoudt Jacobs (2005) et Wim Lots (2006), c’est au tour de François Martig, photographe, musicien et performer, dont le travail se concentre sur le paysage. Heures de pointes ou pas, son intervention dans cet espace urbain nous intrigue déjà.

Klang-Spiel-Raum - Erwin Stache (D)

Les installations et les spectacles d’ Erwin Stache allient l’art du son, du théâtre, ainsi que l'électronique et la physique. Il transforme comme par magie, des objets quelconques en instruments aux sonorités intéressantes. Sur une table, il dispose du matériel de cuisine et des éléments métalliques qui produisent suivant ses gestes délicats des sonorités proches du Theremin. Stache est à la fois ingénieux et ludique.

La Promenade Monolith - Jeroen Uyttendaele (B)

Premier étudiant sortant de la formation radiophonique du RITS avec une installation sonore, Jeroen Uyttendaele présente six plaques métalliques monumentales avec haut-parleurs incorporés. Elles sont en même temps l'émetteur et le récepteur, l'antenne et le speaker. La Promenande Monolith est une interrogation sur les fondements de la radio et ce vers quoi elle aurait pu évoluer.

Pneumatic Sound Field - Edwin Van Der Heide (NL)

Pneumatic Sound Field, est formé d’un ensemble de 42 vannes dont les actions sont commandées par ordinateur. Elle laissent s’échapper des jet d’airs envoyés par un compresseur pour rendre une “musique concrète” qui respire au dessus de vos têtes, soit une composition d’air ni plus ni moins.

La Table Etc - Bart Vandevijvere (B) & Laurent Rigaut (F) (création Happy New Ears)

La musique est la source d'inspiration du peintre Bart Vandevijvere. Ses tableaux apparaissent tels des paysages musicaux de par sa méthode de transposition des sonorités qu’il perçoit en forme évocatrices et apaisantes. Dans le cadre de l’édition 2005 d’ Happy New Ears, il entame une coopération avec le compositeur Thomas Smetryns. Depuis lors, en 2006 il collabore souvent avec le souffleur Laurent Rigaut, issu de la scène musicale du nord de la France. Ensemble ils présenteront la table qu’ils ont créé, autour de laquelle se marient sons et peinture.

Présentation de la Formation Radio du Rits, Bruxelles

Cette année, nous invitons en outre la formation en radio du RITS à diffuser leurs créations développées autour du bâtiment même. Cinq étudiants: Hanne de Nil, Lara Gerris, Iona Tielemans, Karoliene Vleeracker et Joris Vergeyle vous emmènent tantôt dans un salon douillet puis vous invitent à vous lancer vous même à la recherche de la diffusion, munis d’écouteurs.

The Fabulous Flea Circus - Koen Moerman (B)

Le vidéaste Koen Moerman est avant tout un fabulateur. Ses installations excitent l'imagination du spectateur. Avec "The Fabulous Flea circus" il fonctionne pour la première fois sans vidéo, mais présente un programme surchargé avec entre autres un clown trapéziste, la puce la plus forte du monde, ”artistes”, jongleurs et échassiers.

Tag(s) : #FESTIVALS