Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

INSTALLATION SONORE
A L'I NSTITUT FINLANDAIS
CHAMBRE DU TEMPS

Claire Renard et Esa Vesmanen

Du jeudi 8 novembre au vendredi 30 novembre
Institut FINLANDAIS
60,Rue des Ecoles
75005 PARIS
Tel : 01 40 50 89 09



logo-copie-1.gif
L'installation au Musée d'Art Contemporain de Lyon - Musiques en scènes 2006 GRAME


J'ai personnellement goûté cette installation sonore de Claire Renard à Lyon, au cours du festival Musiques en Scène 2006 organisé par GRAME, et pour lequel elle a été créée. 
Les postures d'écoute y sont variées, allongé sur des lits à sons, déambulant dans le jardin d'écoute, assis en coiffant des oreillers sonores, en regardant des vidéo marines. Le spectateur-auditeur choisit son parcours, dans cette chambre, ou plutôt ces chambres du temps, où la notion de durée prend en effet ici tout son sens.
Rester longtemps à l'écoute, contemplatif, immergé dans les sons, ou passer d'un espace vers un autre, en faisant se succéder les ambiances, en se créant un découpage plus serré, selon son envie temporel du moment.
La poésie du temps qui s'écoule au gré des sons peut alors agir, temps suspendu, au coeur de la ville.

Au coeur de la ville car, non seulement cette installation se pose dans de grandes cités, ce qui ne l'empêcherait certainement pas de se montrer dans des espaces ruraux, mais ce sont bien des phonographies urbaines qui sont, au-delà de la scénographie, les héros sous-jacents de cette installation.

En écoute, des extraits de l'oeuvre de Claire Renard

Et ici aussi


Claire Renard en parle ainsi :
Plusieurs années à parcourir les villes pour aller à la rencontre du réel urbain en tant que compositeur, à éprouver le présent sonore qui allait devenir une création - La musique des mémoires -, m'ont convaincu d'un manque absolu dans le développement de l'urbanité, à savoir des lieux pour éprouver l'élémentaire. Dans ce contexte où tout concourt à nous séparer de nos sources vitales, il m'est apparu urgent de proposer une oeuvre qui serait un lieu où retrouver ce sentiment d'appartenance, source d'épiphanie au sens où l'entend le poète Yves Bonnefoy…”
Mais sont également mêlés à cette symphonie urbaine voix et sons de mer, poèmes et bruissements,  en contrepoint à l'image, à la lumière, à l'espace finement mis en scène par le designer Esa Vesmanen.
On retrouve dans la démarche de ces deux artistes, une préoccupation relevant non seulement de la création artistique, mais également du paysage sonore, qui n'ignore jamais les relations environnement-écosystème-écoute-habitat, une conception de l'écologie sonore abordé au travers du prisme artistique. Nous reviendrons prochainement sur ces démarches d'éco-artistes, d'environnements et de paysages sonores.

Sur le site de L'institut Finlandais









Tag(s) : #FESTIVALS