Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE REVARIUM DE LIONEL STOCARD
UNE INSTALLATION SONORE... DEREVE(s)
à
LYON


Solid’Arte

 du 24 novembre au 2 décembre 2007

41 rue Pierre Dupont
69001 Lyon



Renseignement : Lionel Stocard : 06 84 32 24 18


Lionel stocard est un artiste plasticien lyonnais. Il utilise, selon les projets, plusieurs média tels que peinture, sculture, lutherie expérimentale, installation intéractives.
Des téléphones très justement qualifiés d'importables, en passant par la chambre à rêver et autres machines sonores, instruments étranges semblant tout droit sorti d'un roman de Jules Verne, son champ d'expression est large, et le son y est très présent.
Cet artiste travaille régulièrement en binôme avec Jean-Luc d'Aléo, musicien compositeur performeur lyonnais lui aussi.
Dans l'exposition présente, C'est un Revarium, nouvelle installation qui fait partie d'une série de travaux regroupés sous le doux vocable de "chambre à rêver" . Elle est associée à des oeuvres graphiques et plastiques de Meiriem Djhanit et Natacha Mégard qui présenteront * Les lits du Roi * et de Pierre Laurent qui présentera * la Tentation du Dé à coudre *

Voici comment Lionel Stocard et Jean -Luc d'Aléo définissent leur travail.

Création & utilisation d'éléments de diffusion mobile, dans un soucis de perte de repères spatiaux et d'immersion dans le son.

Création sonore et composition pour des dispositifs électroacoustiques originaux

Dans les oeuvres sonores habituelles, les éléments de diffusions, les haut parleurs,
sont fixes. Le son se déplace d'une enceinte à l'autre par un effet de mixage.
Dans le noir total, lors d'une écoute attentive, chacun est capable de définir approximativement la place des hauts parleurs dans l'espace.

Il s'agit ici, de proposer des systèmes de diffusion mobile suggérant
un autre mode d'écoute et de diffusion, intensifiant
la perte de repères habituels à l'écoute
d'une pièce musicale.

Une proposition pour partir à la découverte de nouveaux espace, où l’imaginaire
et le rêve nous entraîne vers l’impalpable.
Une proposition d’élévation, de révélation de l’invisible, un commencement,
qui recommence, inexorablement, sans révéler sa suite,
laissant à chacun le soin de la trouver.
(Sources site Lionel Stocard et Jean-Luc d'Aléo, tous droits réservés)

logo-copie-1.gif
La machine à rêver; l'auditeur tournant légèrement, en apesanteur, entouré de sons qui tournoient eux aussi autour du rêveur; pour une douce et très poétique perte des repères sensoriels...
(Sources site Lionel Stocard et Jean-Luc d'Aléo, tous droits réservés)



Création et utilisation d'instruments de musique originaux.


Création et utilisation d’outils numériques permettant à des interprètes d’interagir sur des algorithmes de traitements sonores dans un contexte musical et plastique.


L'événement est, à chaque, fois une rencontre.
Chacun dialoguant dans un espace acoustique et visuel, dans l'instant.
Cette démarche permet essentiellement à chaque interprète de trouver sa place dans un processus de création collective, laissant une large place à l'improvisation, créant un évènement singulier et unique, tentant de faire fusionner le temps de l'existence et le temps artistique.

Les interfaces utilisées font partie intégrante de l'esthétique et deviennent elle meme un facteur important d'élaboration de la musique. L'aspect visuel aide au conditionnement du spectateur et tente de contribuer à générer la poésie nécessaire à la modification des frontières existant entre compositeur, interprète et public.
Les interfaces sont d'abord pensées de manières fonctionnelles. C'est dans la réalisation et dans la forme qu'elles acquièrent leur vocation esthétique.
On ne parle pas de virtuosité instrumentale. L'informatique et les machines tendent à réduire, à limiter et à utiliser les imperfections et approximations du geste humain, pour aller vers une esthétique clairement défini
(Sources, textes de Lionel Stocard et Jean-Luc D'aléo sur le site de Lionel Stocard, tous droits réservés)


logo-copie-1.gif
Une lutherie étrange, entre temps révolus et futurs imaginaires
(Sources site Lionel Stocard et Jean-Luc d'Aléo, tous droits réservés)

Ecoutez le Rêvibracléïde (en photo ci-dessus)



Pour aller voir et entendre des oeuvres sonores sur le site de Lionel Stocard




Tag(s) : #ARTISTES ET OEUVRES