Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

14e RENCONTRES

ARCHITECTURE MUSIQUE ÉCOLOGIE

Du 17 au 21 aôut à Marigny ( Valais Suisse)

 

 

 

 

image

 

 

 

Les 14ième Rencontres Architecture Musique Écologie poursuivent l’objectif de la recherche de qualité sonore de l’environnement.
Il va de soi qu’il ne peut être question de traiter ce domaine en l’isolant de l’ensemble des autres préoccupations écologiques et environnementales. Chaque année un thème lié à une problématique plus générale est proposé à la réflexion des participants et contributeurs.
Celui de l’écologie sonore et technologies englobe aussi bien des sujets traitant du milieu de vie que de l’instrumentarium numéro-électro-acoustique. Nous n’oublions pas la thématique de base des RAME, traitant de l’exercice de l’écoute : nous retournerons sur quelques sites qui ont fait l’objet d’observations et d’analyses au cours des éditions précédentes en vue de comparer les écoutes d’hier et d’aujourd’hui.

 

 

Les technologies électro-acoustiques (téléphone, radio, disque, magnétophone, baladeur numérique, etc.) ont changé non seulement notre relation aux sons, mais d’une façon beaucoup plus générale notre relation au monde. Les canaux de transmission spatio-temporelle, comme la radio et le magnétophone ont permis pour la première fois dans l’histoire de l’humanité de disposer du monde sonore, c’est-à-dire l’univers acoustique de la vibration.

Toute forme de vie renvoie à une dimension vibratoire c’est pourquoi le son, en termes d’évolution de notre espèce, est la modalité sensorielle la plus apte à nous donner une perception globale et immédiate de l’espace environnant et des présences dynamiques qui l’occupent ainsi qu’une ouverture et une disponibilité réceptives presque permanentes. Le pouvoir de disposer des sons joue un rôle fondamental dans la maîtrise de la communauté humaine et de son milieu, tous les pouvoirs ont toujours élaboré des stratégies de contrôle sonores (parole, émissions vocales, signaux, musiques). Disposer des sons, autrement dit avoir la faculté de les stocker, de les transmettre et de les manier, correspond donc à une rupture anthropologique majeure. En effet, les technologies du son ont changé en large mesure notre relation à l’espace, au temps, au milieu physique et social ainsi qu’à notre propre imaginaire. Toute écologie, mais il faudrait parler plutôt d’ écosophie, c’est-à-dire d’un rapport équilibré à la nature, à la communauté humaine et à son propre psychisme, ne peut pas faire l’économie d’une réflexion concernant l’impact et les conséquences de ces technologies sur les équilibres inhérents ces rapports.

Quel rôle jouent donc ces technologies sur l’écologie sonore et comment l’écologie du son, voire l’approche écologique globale, peut ou doit s’approprier, orienter, refuser ces technologies ? S’agit-il d’une conflictualité ou d’une complémentarité ? De quelle façon ces technologies électro-acoustiques modifient notre vie, notre environnement, notre quotidien ? Comment influent-elles sur notre comportement en rapport aux sons et aux modes de percevoir et d’écouter ? Comment analyser et comprendre l’artificialité des sources sonores ainsi que celle des dispositifs d’amplification et de diffusion par rapport à notre existence quotidienne ? Quel rôle joue ou peut jouer la création, dans son rapport avec les technologies, pour une écologie sonore ?

 

Roberto Barbanti
Collectif Environnement
Sonore
 

 

 

Programme des Rencontres 2011


Mercredi 17 août
18h - 19h
Vernissage des installations : Christophe Fellay (Orsières) Richard Jean (Sion) Pierre Mariétan
(Paris)
Présentation de l’Atelier Ec(h)oArt, remise du prix Giuseppe Englert en présence de Madame Englert
Marchal et clôture de l’atelier

21h : conférences

Hervé Bourlard (Martigny), chercheur, directeur de l’IDIAP, Professeur à l'EPFL et "External
Fellow" au Computer Science Institute, Berkeley

« L'ordinateur au service de la communication et de l'innovation entre humains »

Pierre Mariétan, compositeur
« Technologie du sonore : un bien pour un mal ? »


Jeudi 18 août
10h : exercice de l’écoute in situ : Chemin-Dessus

16h30 - 18h30 : conférences

Jean-Christophe Desnoux (Paris), scénographe audio-visuel, compositeur, enseignant à l’Ecole
Supérieure de l’Image - Poitiers

« La Cour sonore du Familistère de Guise »

Christophe Fellay
, musicien, compositeur, enseignant à l’ECAV à Sierre

"L'économie des moyens"

Christine Clivaz (Sierre), professeur de musique, art-thérapeute
« Le son révélateur de soi » dans la pratique de l'art-thérapie »

Rainer Boesch (Genève), compositeur, ancien professeur de la Haute Ecole de musique de Genève
et au Conservatoire National Supérieur de Paris

« Ecologie sonore, éloge de la technologie »



20h30 : conférences

Jean-Marie Rapin (Grenoble), physicien acousticien, ancien directeur de recherche au CSTB
« L'appeau chante-il mieux que l'oiseau »

Ray Gallon (Barcelone), plasticien sonore, producteur de radio
« Virtualisation : retour à l'égalité entre son et image? »


Vendredi 19 août
9h : Exercice de l’écoute in situ : le Chablais
- Débat autour de l’exercice de l’écoute
- Conférence de Dominique Aubrée (Grenoble), psycho-sociologue, CSTB
« Dans quel registre Homère chantait-il ? »

20h30 : conférences

Sibylle Omlin, historienne, critique d’art, directrice de l’ECAV - Sierre
« Sonorités mobiles. Des approches artistiques à des technologies des sonores /
téléphoniques portables »


Roberto Barbanti (Paris), philosophe, enseignant à l’université Paris VIII
« Ecologie sonore et technologies »

 

Samedi 20 août
10h - 12h : forum Ecologie Sonore - bilan et projet / Séance conduite par le CES

14h : Exercice de l’écoute in situ : Isérables

17h00 - 18h30 : atelier
Daniel Weissberg, compositeur, Doyen à la Hochschule für Künste Bern – travail de Youri
Gabathuler (Berne)


20h30 – 23h30 : atelier
Christophe Fellay, musicien, compositeur

Marco Antonio Suárez Cifuentes (Paris), compositeur
« Approches technologiques au geste instrumental acoustique »

Ensemble Le Balcon, Maxime Pascal direction, Marco Suarez compositeur, Norbert
Schnell
, ingénieur – chercheur à l’IRCAM - Paris


Dimanche 21 août
10h - 12h : Forum Ecologie Sonore : Projets et propositions / Séance conduite par le CES



12h : Déjeuner

 

 

 

 

Atelier Ec(h)oArt


Cette année, les Rencontres auront lieu du 17 au 21 août 2011 à Martigny autour du thème « Ecologie sonore et technologies ».

 

Atelier Ec(h)oArt
4ème atelier d’écologie sonore et de Composition Musicale

Destinataires
Compositeurs, architectes, urbanistes, paysagistes, étudiants, et toute personne intéressée par la problématique de l’œuvre musicale et de l’environnement sonore.
Les séances du matin et du soir sont ouvertes au public.

Ec(h)oArt
Ouverture des inscriptions à l’Atelier Ec(h)oArt
4ème atelier d’écologie sonore et de Composition Musicale

Destinataires : compositeurs, architectes, urbanistes, paysagistes.
Toute personne intéressée par la composition musicale et l’environnement sonore.

 

Du 11 au 17 août 2011 à Martigny
Atelier dirigé par Pierre Mariétan, compositeur

Programme pour chaque jour

9h – 12h :
Etudes d’éléments acoustiques, de formes musicales se rapportant aux nouvelles situations de diffusion sonore et d’écoute, analyse d’œuvres radiophoniques, d’installations et performances.

13h30 – 15h :
Exercice de l’écoute : points, parcours d’écoute in situ, analyse, modes de représentation.

15h30 – 18h30 :
Les participants sont conviés à présenter leurs travaux et projets.

20h30 :
Ecoute de l’œuvre radiophonique analysée le matin.

Modalités d’inscriptions à l’atelier

- Informations et inscriptions à l’Atelier : production@architecturemusiqueecologie.com



Attention : date limite des inscriptions le 30 mai 2011

- Montant des inscriptions à l’Atelier :
Pour les participants pour la semaine : 500 frs CH – 300 €
(réduction pour étudiants, sur demande justifiée : 300 frs CH – 200 €
Pour les auditeurs : 150 frs CH – forfait à la journée 30 frs

- Versements
Pour les participants : à effectuer pour moitié à la date d’inscription, l’autre moitié sur place
Pour les auditeurs : à effectuer sur place
- En euros : par chèque au nom du GERM à l’adresse de Camille Bonamy, 2 Place Charles
Bernard, 75018 Paris
- En francs CH : par virement bancaire ou postal. Compte Association GERM. N°103866.01
Banque Raiffeisen 2 Av de la gare CH-1870 Monthey, Valais, Suisse.

- Logement : collectif à 10 frs CH par jour (avec utilisation cuisine), hôtel et auberge à partir de 50 frs CH. Info et réservation au Manoir
de Martigny : +41 (0)27.721.22.30 / info@manoir-martigny.ch

plus d’information cliquer ici

http://architecturemusiqueecologie.com

Tag(s) : #FESTIVALS