Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

COMMENT  L'ENTENDEZ-VOUS ?


Si les arts sonores font souvent appel au visuel, en croisant les installations plastiques, la vidéo, les performances, il n'en reste pas moins que le sonore implique d'abord et avant tout l'écoute !
Et je dirais même plus, nos différentes écoutes.
Ecoute attentive, active, distante, sensorielle, détachée, discriminante, globale, collective, directive, individuelle...
Ecoute mettant en oeuvre des images mentales, écoute nous remuant au plus profond de nos affects, nous plongeant dans des bains sonores relaxants, ou au contraire horripilants, illustrant des propos ou des images, transformant sensoriellement des espaces de vie ou de passages, véhiculant des faisceaux d'informations, participant activement à différentes formes de communication, réactivant  moult souvenir bien plus vivaces qu'on ne l'aurait cru...

Bref, l'écoute sous toutes ses (E)coutures !


La Scène Nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy propose régulièrement des programmes où exploration sonore, poésie, musiques improvisées et installations sont à l'honneur, ainsi  cette institution reste fidèle à cette ligne de programmation très ouverte, et toujours à l'écoute.

Dans le cadre de "la semaine du son", dont je vous ai déjà parlé précedemment, cette structure culturelle propose une journée consacrée à l'écoute. vaste sujet s'il en fut !

Musicologues, ORL, musiciens, réalisateurs, compositeurs, interprètes, collectionneurs, masseurs et autres expérimentateurs sonores vous y attendent pour parler et illustrer cette action aussi quotidienne
qu' informelle que l'on appelle l'écoute.

En voici le programme détaillé :


Journée thématique : « l’écoute » à Vandoeuvre-lès-Nancy

ONDA
Centre Culturel André Malraux
Office National de Diffusion Artistique Scène nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy

Journée thématique : « l’écoute »
Mercredi 23 janvier 2008
à Vandoeuvre-lès-Nancy (CCAM)

- 10h30 :
Pr Annick LAGUERE, ORL
Présentation de l’appareil auditif, son fonctionnement (qu’est-ce que l’oreille, l’audition, la perception auditive).

- 11H15 :
Pierre–Albert CASTANET
Le bruit, le son, la musique : le poids de la culture dans la fabrication de l’écoute, comment l’écriture et la construction de l’écoute modélisent nos potentiels.

- 12h30 :
Expérimentation de différentes situat ions d ’écoute et productions sonores :
Massages sonores
Ecoute de courts extraits joués chantés en direct
Expériences du son comme phénomène physique
Sons enregistrés, supports etc.

En compagnie de :

Frédéric AURIER (violon)
Thierry BALASSE (réalisateur son)
Hervé BIROLINI (artiste sonore)
Géraldine KELLER (voix)
Thierry MADIOT (massages sonores)
Ivan ORMOND (percussions)

- 15h30 :
Emmanuelle OLIVIER
Sommes-nous capables d’entendre la musique de l’autre ? La standardisation des productions induit-elle une standardisation de la perception ? Impact de l’attendu occidental sur les musiques traditionnelles africaines (ou autres).

- 16h30 :
Esteban BUCH
Musique et politique : peut-on identifier des volontés construites censurant la diversité et la recherche musicale ? La décision politique peut-elle intervenir, à quel niveau, de quelle manière ?

Synthèse des échanges : Olivier GOETZ

Débats

Les interventions sont entrecoupées d’extraits sonores ou audio-visuels dont la diffusion est assurée par l’équipe du CCAM et Thierry BALASSE

- 20h30 : Concertde Tartit
Tartit est un ensemble vocal et instrumental du Mali. Son « blues » du désert souffle à travers les paysages de dunes et ouvre au-dessus de nous un ciel étoilé unique au monde comme l’est la culture ancestrale des Touaregs.

22h00 :
Veillée (buffet sur place et surprises musicales)

* Les participants construisent leurs propres parcours, chaque atelier accueillant un nombre restreint de personnes et se déroulant plusieurs fois. Il est donc possible et recommandé d’alterner pauses gastronomiques et ateliers, chacun composant un menu singulier !

Notices biographiques :

Pierre-Albert CASTANET
Compositeur et musicologue, professeur à l’Université de Rouen et professeur associé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles portant sur la musique contemporaine et la musique du XXème siècle (H. Dufourt, A. Louvier, J.-C. Risset, G. Scelsi…). Paru en 1999, "Tout est bruit pour qui a peur : Pour une histoire sociale du son sale" (Prix des Muses : Prix Spécial du Jury, 2000) traite de l’évolution des langages musicaux au cours du siècle dernier à travers l’assimilation ou le rejet du son "impur", du bruit, et plus particulièrement d’un point de vue sociologique.

Emmanuelle OLIVIER
Ethnomusicologue chargée de recherche au CNRS et professeur à l’EHESS, son travail s’oriente plus particulièrement vers les populations d’Afrique occidentale (Mali) et australe (Namibie, Botswana, Afrique du Sud) mais aussi les Alpes occidentales (France, Italie, Suisse). Elle est l’auteur de plusieurs livres et articles notamment sur les pratiques musicales des bushmens et pygmés. Elle dirige actuellement à l’EHESS un séminaire intitulé "Musiques et globalisation".

Esteban BUCH
Musicologue, maître de conférences à l’EHESS et directeur-adjoint du Centre de recherches sur les arts et le langage (CRAL) du CNRS, il est l’auteur de nombreux livres et articles traitant des rapports entre musique et politique au XXème siècle, dans une perspective historique et musicologique, domaine dans lequel il s’est spécialisé. Parmi ses publications figurent notamment "La Neuvième de Beethoven -Une histoire politique" (Grand Prix des Muses 1999) et "Le cas Schönberg. Naissance de l’avant-garde musicale" (Prix des Muses : Prix Spécial du Jury, 2007).

Frédéric AURIER
Violoniste, premier prix du CNSM de Lyon avec les félicitations du jury, il fonde tout d’abord le Quatuor Satie avec lequel il aborde le répertoire sans restriction stylistique, du classique à la création contemporaine. Au sein de cette formation, il donne de nombreux concerts en France et à l’étranger, et remporte plusieurs prix de concours internationaux. Également membre du Quatuor Béla, il s’investit aussi bien dans l’improvisation, la musique contemporaine, travaille avec Jean- François Vrod et Albert Marcoeur sans oublier ses collaborations avec la danse et le théâtre.

Thierry BALASSE
Compositeur, réalisateur sonore, il est l’auteur de nombreuses bandes son pour le théâtre, de pièces électroacoustiques, d’installations sonores mêlant instruments traditionnels ou plus inattendus et sonorités électroacoustiques. Son parcours est jalonné de rencontres remarquables aux esthétiques diverses : Pierre Henry, Eric Groleau, Pablo Cueco, Benoit Delbecq, Guillaume Orti, Dominique Pifarély, Sylvain Kassap… De ses premiers contacts avec le théâtre et la scénographie il a gardé un sens aigü du rapport du son à la scène l’incitant à amener un public plus large aux musiques électroacoustiques par des modes de représentation hors des conventions (Le Mur du son, Mu Arae C, La Machine à explorer les sons…).

Hervé BIROLINI Après une formation en électroacoustique au Centre Européen de Recherche Musicale et un DESS d’audiovisuel, Hervé Birolini entre en 1997 à Paris au Groupe de Recherches Musicales, en tant que chef opérateur du son pour les cycles de concert « Multiphonie » et « Présences électronique ». Depuis 2000, il élabore un travail de composition plus particulièrement lié à la spatialisation : créations musicales pour concert, l’image, la scène ou la radio, et les installations sonores pour l’espace public s’enchaînent alors. Dans ses oeuvres, Hervé Birolini triture et dénude l’objet sonore pour retrouver son essence ou lui donner un éclat inédit. De décomposition en trituration, il poursuit sa quête... approcher le son au plus près, toucher du doigt l’origine d’un monde sonore qui nous entoure. Décomposer pour composer.

Olivier GOETZ
Maître de conférence à l’université Paul Verlaine de Metz, il y enseigne l’histoire du théâtre et les théories théâtrales. Ses recherches sont plus particulièrement axées sur l’histoire des spectacles, les objets spectaculaires, la dimension spectaculaire des arts plastiques, la question du genre appliquée au champ artistique ainsi que l’indiscipline artistique dans le champ des pratiques culturelles contemporaines. Il a notamment collaboré à l’ouvrage Le Spectaculaire dans les arts de la scène, du romantisme à la Belle Époque.

Géraldine KELLER
Soprano, son répertoire s’étend de la musique ancienne à la création d’oeuvres contemporaines privilégiant la complémentarité des musiques écrites et improvisées. D’abord diplômée en arts plastiques, Géraldine Keller étudie ensuite la voix, le jazz et le répertoire vocal contemporain au Conservatoire de Strasbourg. Elle a collaboré avec des compagnies de danse et de théâtre musical. Soprano au large registre vocal, elle travaille avec la Compagnie Toujours après Minuit, les ensembles de musique contemporaine Hiatus, Ars Nova ou Proxima Centauri, le groupe de musique improvisée Da-GoBert et le trompettiste Jean-Luc Cappozzo.

Thierry MADIOT Artiste du sonore difficilement classable, il est à la fois tromboniste mais aussi, comme il se définit lui-même, "Compresseur d’air et trompes, performeur du souffle et du vent, inventeur d’instruments et collectionneur d’accessoires, tromboniste qui sillonne la musique improvisée et la musique contemporaine et conduit le temps musical par une perpétuelle transgression avec un vrai sens d’improvisation." On le retrouve aussi bien interprète d’oeuvres contemporaines exigeantes sur des musiques de Scelsi, Globokar, Dazzi ou encore Kurtag mais aussi adepte de formes improvisées collaborant avec Sophie Agnel, Noël Akchoté, Ramon Lopez, Daunik Lazro…

Ivan ORMOND
Percussionniste, il explore depuis 20 ans les musiques africaines et afrocubaines. Il se spécialise notamment dans les musiques d’Afrique de l’Ouest (Guinée, Mali, Sénégal). Il se produit dans des formations de percussions africaines et afrocubaines, des formations de jazz (Sabar Ring avec Thôt, Antoine Hervé…) ou encore des groupes de variété, de musique tzigane et des spectacles musicaux (Crescendo, Lion King…). Musicien, mais aussi artiste pluridisciplinaire, il débute sa carrière comme mime et comédien et nourrit de nombreuses expériences en lien avec la danse comme musicien accompagnateur et parfois comme danseur. Ivan Ormond est également enseignant. Titulaire du Diplôme d’État de musique traditionnelle, il enseigne dans différents conservatoires de la Ville de Paris. Ses recherches pédagogiques sont aujourd’hui centrées sur la transmission orale et ses apports bénéfiques dans les pratiques collectives et pluridisciplinaires.


INFORMATIONS PRATIQUES

Date : 23 janvier 2008
Lieu, inscriptions : CCAM, scène nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy
Rue de Parme (BP 126)
54500 VANDOEUVRE
tél. : 03 83 56 15 00


En bonus,
Mes voeux les plus sonores


NB, un hackeur indélicat a réussi à forcer le code source de ce blog pour y insérer une pub très "déplacée".
Veuillez m'excuser pour cette annonce qui n'était absolument pas de mon fait.
Gilles malatray webblogmaster











Tag(s) : #FESTIVALS