Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

APPEL D'OFFRE
APPEL A LA SURVEILLANCE
ATTENTION DANGER !


Cet article ne traite pas, exceptionnellement de la chose sonore. Il veut tout simplement avertir ses lecteurs de manoeuvres "éducatives" politiques dont on pourrait, à juste titre, rougir de honte, et de colère, contre ceux qui les emploient.  En effet, ces derniers piétinent sans vergogne une certaine déontologie qui devrait être de mise au plus haut de l'appareil enseignant, ne serait-ce que pour donner "le bon exemple" à la base.
De tous temps, des dispositifs de surveillance, de censure, de contrôle, voire de pression ont été créés et utilisés sans trop se préoccuper du respect du citoyen, celui que l'on est sensé défendre, et dans ce cas là éduquer.
Je relaie donc ici un article, appel d'offre officiel à l'appui, récupéré sur le site musicologie.org, qui n'est pourtant pas à l'origine un site trublion, politiquement parlant, mais qui cependannt s'inquiète, et il y a de quoi, de certaines déviances politiques dans le monde de l'enseignement, dans notre beau Pays des Droits de l'Homme et du Citoyen.
Après avois lu cet article et les pièces jointes qui l'explicitent, rappellez moi combien de postes supprime l'Education nationale au titre d'économie et d'efficacité !
A bon entendeur salut !


Le ministère de l' Éducation nationale

investit 220.000 € par an,

pour surveiller l'opinion dans la Toile


Ce n'est pas un canular, il faut le lire pour y croire. En résumé, le ministère de l'Éducation nationale va débourser 100.000 € par an, et celui de l'Enseignement supérieur et de la Recherche,  120.000 €, pour surveiller l'opinion, ses sources et contenus, dans la Toile. Ce qui semble prouver que le gouvernement se fiche des rencontres avec les syndicats, les professionels, des tables rondes et des consultations, mais redoute « la rue ».

L'avis d'appel d'offre a été lancé le 15 octobre 2008, pour les années 2009-2010, par le ministère de l'Éducation nationale : Ministère Education Nationale - DELCOM 8 - Bureau Affaires Financières et Marchés Publics - MEN SG DELCOM 2008/57 - Veille de l’opinion. Détails ; rectificatifs.


Il est paru au B.O.A.M.P. du 4 novembre 2008


Il s'agit, selon le texte , de repérer les leaders d'opinion, les lanceurs d'alerte et analyser leur potentiel d'influence et leur capacité à se constituer en réseau ; de décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation ; de repérer les informations signifiantes (en particulier les signaux faibles qui pourraient se développer en situtation de crise) ; de suivre les informations signifiantes dans le temps ; de relever des indicateurs quantitatifs (volume des contributions, nombre de commentaires, audience, etc.)

L'appel d'offre précise qu'il ne s'agit pas d'une simple observation et description, mais que des analyses devront  rapprocher ces informations et les interpréter, anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise, alerter et préconiser en conséquence.

Des pistes sont fournies, il s'agit de surveiller les sources stratégiques en ligne, comme les sites commentateurs de l'actualité, revendicatifs, informatifs, participatifs, politiques, etc. Elle portera ainsi sur les médias en ligne, les sites de syndicats, de partis politiques, les portails thématiques ou régionaux, les sites militants d'associations, de mouvements revendicatifs ou alternatifs, de leaders d'opinion. La veille portera également sur les moteurs généralistes, les forums grand public et spécialisés, les blogs, les pages personnelles, les réseaux sociaux, ainsi que sur les appels pétitions en ligne, et sur les autres formats de diffusion (vidéos, etc.)

Le texte ajoute que « Les interactions entre des sources de nature différente, les passages de relais d'un media à l'autre seront soigneusement analysées. »

Enfin, le texte insiste sur la mise en place d'un mode d'alerte à dates de livraison strictes, et en temps réeel, y compris pous les « signaux faibles », qui pourraient monter et puissance.

Lire le texte :

Voir égalemement : http://www.fabula.org/actualites/article26772.php



Blogueurs, rédacteurs, lecteurs, citoyens écoutants, un homme averti en valant deux (a minima), diffusez largement ce communiqué pour qu'un maximum de personnes puissent être informées des manipulations que l'on excerce, au jour le jour, et à l'insu de tous.