Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


10ème FESTIVAL

DES MUSIQUES DEMESUREES
Du 27 novembre au 7 décembre 2008
A CLERMONT- FERRAND



L'image “http://www.musiquesdemesurees.net/BandHaut/images/BandeHaut_logo.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Comme souvent, pour vous présenter l'actualité des arts sonores, je décortique les programmations  des festivals de musiques contemporaines, multimédia, numériques...
Partant de là, je vous propose une sélection de programmations et d'œuvres qui oscillent entre installations, performances, réseaux, nouvelles lutheries et autres champs des arts sonores.

L'image “http://www.musiquesdemesurees.net/images/visuel_affiche_200.png” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Voici donc ma sélection pour le festival des Musiques démesurées qui débutera très bientôt à Clermont-Ferrand (Puy de Dôme).









RENCONTRES

Auditorium de l’Ecole Supérieure d’Art
Lundi 1 er décembre  18h00

Rencontre Musique et image avec Jean Baptiste Barrière
Avec la collaboration de l’Ecole Supérieure d’Art et de la Comédie de Clermont  *

Ecole nationale Supérieure d’Architecture
Jeudi 4 décembre 16h00 

Rencontre musique et architecture  Autour de la Casa da Musica de Porto 








INSTALLATIONS

Centre d’animation culturelle Camille-Claudel
du 28 nov au 6 déc « Mendel 2 »
Installation multimédia interactive: collectif Eole  


Performance, vernissage de l’installation Mendel 2  Vendredi 28 novembre   18h00   

« Mendel 2 » d’ éOle [Fr]/ Espace interactif sonore et visuel (2005)

Concept, environnements sonores et visuels, programmation : Pierre Jodlowski / Christophe  Ruetsch Vidéo, images de synthèses : David Buff / Pascal Baltazar Décors, lumières, création  capteurs : Xavier Laroyenne / Bazile Robert

Une production éOle (collectif de musique active), avec le soutien d’Odyssud-Ville de Blagnac,  avec le concours du Ministère de la Culture et de la Communication, de la DRAC Midi-Pyrénées,  de la Région Midi-Pyrénées et de la Sacem.

Mendel 2, espace interactif sonore et visuel, est composé d’une série de cubes, émergeant du  sol et convergeant vers un écran de contrôle. Mendel a la possibilité de naviguer dans six états  différents : états de rêves, états interactifs : cerveau, particules, cordes vocales, boyau et enfin  un état d’agression.

Au moyen de différents types de capteurs (gestuels, sonores, vidéo) le comportement du public  est analysé par Mendel qui, en déroulant sa propre histoire, va emmagasiner des données utiles  à son développement, à ses mouvements, à son énergie audiovisuelle. Expérience à vivre seul  ou à plusieurs, Mendel nous interroge finalement sur notre capacité à rencontrer l’inconnu, à  apprendre à écouter, regarder, toucher et tenter d’établir un dialogue...  De par sa complexité, Mendel est un espace qui peut s’appréhender à plusieurs niveaux. De  façon ludique et immédiate, il constitue un espace riche qui se renouvelle en permanence.  Visiter Mendel pourra ainsi constituer en un simple jeu mais plus encore en une expérience  audiovisuelle complexe pouvant déboucher sur des questionnements majeurs sur notre rapport  au monde des images et des sons... Dans la plupart des séquences interactives, il est possible  de manipuler le son et / ou les images. Il est intéressant de voir comment notre geste change  dès lors qu’il est traduit du point de vue auditif ou du point de vue visuel. De plus les situations  individuelles ou collectives seront très différentes. Seul, il s’agira de découvrir toutes les  richesses du dispositif ; en groupe on pourra créer de véritables “connexions” audiovisuelles dès  lors que chacun sera à l’écoute de l’autre.                                    
Ce projet propose  finalement de réfléchir à notre comportement face à un environnement dont nous ne  connaissons pas, à priori, les clefs de fonctionnement. Si l’on peut rester au premier stade,  c’est-à-dire celui du jeu, il est également possible d’essayer de comprendre les mécanismes qui  sont mis en oeuvre en créant ainsi son propre parcours... À l’heure des jeux vidéo et d’Internet,  Mendel propose une alternative complexe : la possibilité d’être face à un miroir sonore et visuel  dont l’équilibre ne dépend finalement que de nous... www.studio-eole.net/mendel.







Installations plastiques et sonores :
 « Sous la toile », (2008)
Anne-Marie Rognon (peinture) et Nathalie Côte (composition).
Fal expo du 27 nov au 6 décembre 2008


Ce projet, né de la rencontre d’un compositeur et d’une plasticienne clermontois, se compose  d’un camp de tentes canadiennes miniatures réparti sur une surface d’environ 30 mètres carrés.  La bande son qui le traverse est composée autour de fragments tels des discours politiques,  instantanés de vie, chansons coloniales et s’enrichit d’une composition électro-acoustique. La  musique (d’une quarantaine de minutes) est diffusée au format dts (5.1), les haut-parleurs  étant dissimulés à l’intérieur des tentes, écho au procédé pythagoricien d’acousmatique.  Les tentes véhiculent la peinture en surface (où peut-on mettre la peinture ?) Sur un des  versants qu’elle recouvre en entier, elle est abstraite ou figurative, paysages, objets, scénettes  du quotidien, images des colonies, illustrations passagères de la bande son. Sur l'autre, elle se  montre plus minimale : une ligne droite lisible de tentes en tentes, la continuité étant  interrompue par le vide entre chacune d’entre elles, mais lisible telle une ligne d’horizon sur  l'ensemble   du   campement,   figure   symbolique   d’un   degré   0. Les motifs picturaux et musicaux tantôts abstraits, tantôt concrets se répondent et plongent le  spectateur dans un univers tour à tour poétique et crûment réaliste.  Ce projet a bénéficié du soutien de Clermont-Communauté et de l’association Trames. 






Galerie 13 Bis  du 27 nov au 6 déc  de 14h à 18h  « Membrane » (2008) Installation plastique et sonore : Pierre Jeannot.

Partition de lumière, parcours aléatoire, silence. Au travers d’un filtre d’huile, au rythme du son.
Pierre Jeannot a obtenu en juin dernier son diplôme à l’Ecole Supérieure d’Art de Clermont  Ferrand.








Hall Chapelle des Cordeliers, du 5 au 7 déc de 14h à 18h, avant et après les  concerts.
« Blanc clos, la répétition » (2008)
Véronique Verstaeate (plasticienne)



et

 http://www.sacem.fr/portailSacem/jsp/PORTL/Editorial/images/20080616/frederic_kahn.jpgFréderic Kahn (compositeur)

La plasticienne Véronique Verstraete poursuit son étonnant parcours en  exposant une pièce créée au printemps à l'occasion de l'exposition  collective intitulée + de réalité à Nantes. C’est en conviant, à nouveau,  un compositeur: Frédéric Kahn, a diffuser une de ses pièces : Blanc Clos,  la répétition que Véronique Verstraete poursuit un axe de son travail  qu’elle dédie aux relations entre les arts plastiques et les autres arts, si  souvent posés comme incompatibles. Comme elle le fait très  frèquemment (Galerie Claire Burrus, Galerie Georges Verney Carron,  Musée d’art moderne de Saint-Etienne...), Véronique Verstraete prend  largement en compte et reformule le contexte de l’invitation qui lui est  faite. Ses œuvres établissent des relations avec le spectateur qui vont audelà des relations habituelles fondées sur le seul regard et la  contemplation. Elle propose ici une écoute privilégiée de l'œuvre de  Frédéric Kahn mêlée étroitement à une expérience visuelle d'une forme  et d'une couleur qualifiée habituellement d'abstraite, comme l'est pour  une grande part le médium son.    




L'image “http://www.musiquesdemesurees.net/images/affiche-installations3.png” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


Site des Musiques démeusurées








Tag(s) : #FESTIVALS