Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

O H

PIERRE BASTIEN ET  K.I.M




http://www.wa75.com/xmedia/Realisations/confort-moderne/OH-nuit-small.jpgOH! est le titre d’un programme initié en 2005 qui présente des pratiques transdisciplinaires réalisées en résidence au Confort Moderne à Poitiers, par des artistes dont le travail se situe au croisement de la musique et des arts plastiques. Au terme de cette résidence, ils exposent pendant un mois, sur la mezzanine, les résultats de leurs travaux.

Cette année, du 15 février au 15 mars, c’est au tour de Pierre Bastien et de K.I.M, aka Florence Lucas, de répondre à l’invitation.

Deux artistes dont les travaux ne sont pas liés mais la force de OH! réside justement dans le fait de réunir les plus différents.



http://www.urbaines.ch/fileadmin/telechargements/2008/presse/PierreBastien/Pierre_Bastien_Mecanology_2_copyright_Claudio_Casanova.JPGPierre Bastien construisit vers dix ans une guitare à deux cordes, à partir des éléments du jeu “ Le Petit Physicien ”.
Vers quinze ans il élabore une première machinerie consistant dans un métronome flanqué à droite d’une cymbale, à gauche d’une poêle à paella.
Adulte, il a d’abord l’occasion de jouer du torchon de vaisselle, le maniant comme un fouet pour le faire claquer devant le micro, dans le disque “ Parallèles ” de Jac Berrocal. De ce disque le public retiendra surtout un titre, “ Rock’n Roll Station ” avec Vince Taylor, Berrocal à la bicyclette, et Bastien dans un ostinato d’une note à la contrebasse.

Pierre Bastien est alors amené à travailler avec de grands artistes : Dominique Bagouet, Pascal Comelade, Pierrick Sorin, DJ Low, Robert Wyatt ou Issey Miyake.
En même temps, il a longuement construit et mis au point un orchestre domestique et privé fait de dizaines de robots en Meccano, joueurs d’instruments de musique traditionnels et parfois d’objets usuels. C’est avec ces machines regroupées sous le terme Mecanium, et d’autres issues de pratiques voisines, qu’il enregistre ses albums et donne ses concerts depuis quinze ans ( “ Les Premières Machines : 1968-1988 ” (2007), “ Pop ” (2005), “ Téléconcerts ” (2005), “ Sé verla al Revés ” (2005), “ Mecanoid ” (2001)).


 


http://www.confort-moderne.fr/fichiers_intrazik/intrazik_diaporama_34_85752_20081218031805.jpgK.I.M. aka Florence Lucas a débuté sa carrière d’illustratrice en 2004 par le biais de la musique.
Elle illustre ses propres pochettes de disques édités sur le label Tigersushi (2LP, “ Flores Monstrosi ”, “ Kim Kong ” et l’album compilation “ Miyage ”), elle a aussi composé avec Joakim une B.O.F pour la chaîne allemande ARTE. Ses dessins paraissent dans le livre “ Mon pays c’est Paris ” réunissant la fine fleur des illustrateurs parisiens.
Depuis elle a réalisé des illustrations pour les magazines “ Les Inrockuptibles ”, “ Citizen K ”, “ Standard ” ou encore les affiches des festivals “ Villette Sonique ” (éditions 2006, 2007, 2008) et “ Fiasco Sound System ” (édition 2008).
Les musiciens Sister Iodine, Andrew Pekler, Richard Pinhas et Merzbow ont aussi fait appel à K.I.M. pour illustrer leurs pochettes de disque.

(Sources Confort Moderne)
Liens :










Tag(s) : #FESTIVALS