Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE SONORE JETTE LES VOILES ?

Ce blog aime quelquefois à proposer des angles d'écoute "par le petit bout de l'oreillette". Thématiser la création sonore et un exercice amusant, qui met en relief les différentes facettes de pratiques a priori fort éloignées, mais qu'unit cependant la chose sonore, tant au point de vue du résultat que du matériau initial, de la technologie employée, du champ d'action...
Nous partirons aujourd'hui d'une matière textile pour aller traquer les créations et récréations sonores, là où on ne les attend pas forcément.

Le tissage sonore nous raconte des histoires, pour l'oreille.
l'artiste jette parfois les voiles qui peuvent obscurcir la création sonore.
Travailler sur les lisières devient alors une chose coutumière, voire couturière...
Sans pour autant que le son soit cousu de bruit blanc !
Se vêtir de sons apparaît comme une chose désormais imaginable.
De même, une interface sonore textile est aujourd'hui une réalité palpable.
Peut-on dire alors que la création sonore se dévoile ?
Qu'on y entend mieux, de fil en aiguille (phonographique), ce qui s'y trame ?
Qu'on y gagne de la fibre sonore ?

Du vêtement à la création radiophonique, en passant par des commandes-interfaces textiles, le tissu s'habille  de matières sonores.


Vêtements à matières sonores

L'image “http://www.showstudio.com/projects/anechoic/img/movies.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. On connaît beaucoup de matières et matériaux produisant du son. On sait en principe que le froissement d'une soie, le chuintement d'une crinoline et les crissements du latex sont bien différentiables à l'oreille. Mais peu ont mit en exergue les propriétés acoustiques des vêtements.
Show Studio, qui est à l'origine un organisme consacré plutôt à la mode et à certaines formes de design fashion, ne se consacre pas habituellement à des recherches autour des arts sonores. Pourtant, avec le projet Anechoïc, les qualités auriculaires des matières textiles, du vêtement porté et trituré, sont à l'honneur.


L'image “http://www.showstudio.com/projects/anechoic/img/eventgallery.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Le titre d'Anéchoïc précise le lieu d'expérimentation puisqu'il s'agit d'une chambre anéchoïque, pièce isolée revêtue de matières extrèmement absorbantes qui suppriment tout son réfléchi, tout écho indésirable. Ces chambres dites aussi chambres sourdes servent en fait à mesurer précisément des quaractéristes acoustiques d'objets, de matériel (micros, HP...) de la façon la plus neutre que possible, sans perturbation dues au réflexions sonores architecturales, de façon à obtenir des résultats fiables et homogènes, et à pouvoir comparer des batteries de tests et d'essais d'un matériel à l'autre.


L'image “http://www.showstudio.com/projects/anechoic/img/clothes2.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Cette chambre anéchoïque sert donc ici à l'enregistrement de sons produits par des vêtements, lorsqu'ils sont enfilés ou touchés de différentes façons. Ces prises de sons vraisemblablement effectuées à l'aide de micros-contact, sont accompagnées de vidéos, au demeurant très sensuelles, le côté fashion étant toujours bien présent, où le son des vêtement prend une importance toute particulière et diffère sensiblement selon que l'on ait à faire à du cuir, du taffetas, du plastic, du métal.
A entendre et à voir...


Quelques vidéos sonores

Robe mailles de métal

Pantalon PVC

Robe métallique

Robe à rondelles

Voir toutes les vidéos




Vêtements diffuseurs, sonores et amplifiés,
 Benoit Maubray


Benoit Maubray est un artiste sonore qui vit et travaille en Allemagne, près de Brandburg. Lui aussi s'est intéressé de près au vêtement sonore. Entre sculpture électroacoustique portable, habits de ballerines transportant sur elles-même la bande-son de leur danse et expériences de corps sonores (corps humains et non pas schaeffériens), l'artiste explore des dispositifs  autonomes et auto-portables, qui lui permettent de réinventer de nouvelles esthétiques tant sonores que visuelles, dans des lieux les plus divers


L'image “http://www.mediaruimte.be/coco/wp-content/uploads/2007/05/maubrey-02.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Avec Audio ballerinas, par exemple, les danseuses sont vêtues d'habits sonores, leurs robes équipées de haut-parleurs, et d'un  système d'amplification auto-porté. De plus, des accessoires tels des balais de jardiniers sont aussi sonorisés et amplifiés et réinjectés en temps réel.

Robe d'Audio ballerinas de Benoit Maubray

Le geste chorégraphique fait donc naître du son, en même temps qu'il est guidé par les bandes-son diffusées par les habits des ballerines.

Benoit Maubray travaille également à la conception d'audio-uniformes, d'audio-cyclistes, d'audio-gardes, et de toute une déclinaison de corps sonorisés (audio-body) portant, diffusant et générant leurs propres créations sonores, notament par le biais d'habits.



L'image “http://www.mediaruimte.be/coco/wp-content/uploads/2007/05/maubrey-01.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.http://www.we-make-money-not-art.com/yyy/0auigk.jpg
Vêtements sonores de Benoit Maubray


http://uberkuul.files.wordpress.com/2006/08/benoit-maubrey-audio-peacock.jpg
Vêtement-coque sonore de Benoit Maubray






Andrea Neumann et les vêtements sonores à Main-d'œuvre

L'image “http://www.mainsdoeuvres.org/IMG/arton156.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Andrea Neumann vit et travaille à Berlin, elle fait partie du collectif Phosphor et, dans un atelier réalisé à Mains-d'œuvre, l'artiste s'est également posé le problème du vêtement sonore, ou sonorisé.

Qu’est ce qu’un vêtement sur un corps ?
Quels indices, traces ou secrets révèle- t-il ?
Quel rapport instaure-t-il à l’image que l’on impose à la fois aux autres et à soi même ?
Quelles sont les contraintes physiques du textile ?
Quel "commentaire sonore" peut-on faire de ces interrogations, de ces situations ? C’est à partir de ce faisceau de questions et d’autres encore qu’Andrea Neumann a conçu un atelier dans lequel elle travaillera avec un à deux participants par jour. Au départ de cet atelier, la confection d’un vêtement sonorisé. Objet manufacturé, ils s’interrogeront ensemble sur les propriétés et possibilités offertes par le textile. Objet à la frontière entre la représentation sociale et l’intimité, ils s’interrogeront également sur le corps dessiné/imposé par le vêtement, mais aussi sur ce qu’il masque, ce qu’il peut dire, ce qu’il laisse entendre.
En parallèle un commentaire sonore de cette expérience sera produit, mariant le textile et le son, par le biais des nombreux questionnements générés durant ce dialogue à deux ou à trois sur le corps, le rapport à soi et aux autres. Sont invités à participer des gens de toute culture, de toute origine sociale et de tout âge, le but de l’atelier étant de mettre en relief la multiplicité des points de vue possible. Les participants, accompagnés de l’artiste, iront ensemble choisir les tissus et autres matériaux nécessaires à la confection du vêtement. Cette étape fait partie intégrante de l’atelier. L’ensemble de ces objets, une fois l’atelier achevé, seront exposés par Laps dans Mains d’Œuvres, et accompagnés d’une documentation multimédia retraçant le processus de confection et de dialogue ayant eu lieu entre les participants et l’artiste.




XY Intéractions, interface sonore textile
Maurin Donneau

L'image “http://maurin.donneaud.free.fr/drupal/sites/medias/xy_interaction/echelle1.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Ici, plus question de vêtements, mais d'une surface de contrôle en tissu, avec laquelle on peut piloter et déclencher une série de sons. Bref, il s'agit bien d'une commande interface-instrument, au même titre que la bagette d'un tambour, l'archet d'un violon, les touches d'un piano, la souris d'un ordinateur... pour créer et interpréter ses propres pièces sonores.
La recherche de nouveaux gestes, soit par soucis d'ergonomie soit pour explorer de
nouvelles esthétiques, et souvent pour les deux raisons associées est aujourd'hui un secteur de recherche très fertile, avec entre autres des artistes et/ou chercheurs tels que Serge De Laubier et Puce-Muse, Claude Cadoz et l'ACROE...

Maurin Donneau crée ici son interface en tissu, XY Intéractions qui, comme son nom l'indique joue sur des points de contacts tactiles entre absisses et ordonnées.
Un tableau de tissu tendu est équipé de micro-capteurs déclenchant, selon les gestes, des sonorités pré-programmées. Le musicien performeur déplace ses mains sur la surface textile tendue et joue de celle-ci comme un des très nombreux instruments électroniques que les nouvelles technologies ont permis d'inventer, au fil des besoins de la création sonore contemporaine. Le graphisme imprimé sur le tissu suggère la ou les partitions sonores jouables.

Vidéos de XY Intéractions textiles




Haut-parleurs en tissu et nanotechnologies

La recherche autour des nanotechnologie a permis de fabriquer un véritable haut-parleur en tissu, déformable, extensible, sans que la qualité sonore n'en pâtisse, et avec paraît-il une excellente bande (de tissu ?) passante; tout ceci grace à un procédé de thermo-acousique qui transforme de l'énergie calorifique en signaux sonores "thermophoniques".
J'en resterai là quand à l'explication scientifique pour ne pas prendre de risques !

Drapeau haut-parleur





Music in the rain, Le parapluie radio

Dans la veine du design objet versant sonore, voici le parapluie-radio, pour chanter sous la pluie ?
Les haut-parleurs très fins sont cousus dans la toile du parapluie. La commande des stations se fait par le pommeau.

Douche sonore...
L'image “http://www.sdesignunit.com/port/music011.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “http://www.sdesignunit.com/port/1music5.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.






Dévêture de sons
Effeuillage d'ambiance, le son mis à nu des vêtements ôtés


Enfin, cet article débutant par une note sensuelle, il se terminera de même, avec un reportage sonore et fripon d'Arte Radio.
Il s'agit en effet du premier strip-tease sonore, de l'histoire de la radio.
Scénario : Elle se déshabille pour lui, sans paroles, sans musique, tout en doux bruissements...
Ecoutez le son du tissu qui tombe à terre, en toute intimité, rien que pour vos oreilles.

Par Jérémi Nureni Banafunzi 



No textile à l'écoute




Tag(s) : #REFLEX'SONS