Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PO2ZIES, FESTIVAL DE HAUTS PARLEURS
Montreuil, du 21 au 24 mai 2009



 

Lecture performance d'Henri Chopin


 

 

La poésie sonore, poésie-action parfois, donne de la voix, et souvent même du corps à la voix. A la suite des tonitruants lettristes et autres vociférateurs dadaîstes, tous prêts à en découdre avec le langage, la poésie sonore, qu'à secoué de ses incroyables expériences vocales manipulées en direct sur bandes magnétiques feu Henri Chopin, un vrai déchaîné des cordes vocales, est toujours, et peu être de plus en plus active.
Des énumérations listées d'Anne-James Chaton aux performances haletantes  de Pennequin, gueulantes sans consession  de Prigent, en passant par les moqueries bruyantes de Bobillot, les remues-méninges po(é)litiques de Boisnard, les histoires torturées de Heidsiek, les bravaches trublionnes de Boxon... Je me dit que Rabelais l'infatigable "verbiageur-listeur" aurait eu sa place dans ce cortège de hauts parleurs forts en thèmes et forts en gueules. Rabelais hurlant des litanies de mots , d'ingures, de répertoires culinaires  n'aurait certes pas choqué parmi les musiciens du mot, scandeurs d'idées et de sons, tritureurs de langages à chausse-trappe, de la vocalise performative...
Comme Rabelais séjourna et vendit à la criée ses derniers livres, entre deux amputations rondement menées aux hospices civiles de Lyon, je constate que cette ville, où du reste je réside, est un lieu fort fréquenté des poètes sonores. Des premières expériences des "Ecrits studios" que menèrent il y a quelques années les musiciens du GMVL et un groupe de poètes versés dans le sonore, jusqu'aux "scènes poétiques" qui accueillent chaque mois à la bibliothèque municipale des poètes lecteurs et parfois performeurs, sous la houlette de Patrick Dubost (ou Armand le poète), en passant par les éditions et actions des trublions de Boxon, la parole est vive entre Rhône et Saône, dans la capitale des Gaules.


Mais revenons à nos moutons (de Panurge ?), mon penchant pour la digression s'étant encore insidieusement et textuellement manifesté. A l'origine,  je n'est pas entamé l'écriture de cet article pour faire l'apologie de la culture poético-sonore lyonnaise, mais plutôt parce qu'un événement, sous la forme d'un festival, a retenu mon attention par la qualité de sa programmation. Celle-ci se met toute entière au service de la poésie sonore mêlée à des créations électroacoustiques. Entre concerts-lectures-performances, les arts sonores sont ici bien ancrés dans le spectacle vivant, et bien vivant qui plus est.


http://www.26rockbrown.org/IMG/jpg/affiche_poesie_c_web-2.jpg

Ce festival porte le doux nom de "Po2zies", sans fautes de frappe, et est organisée par l'association la Machinante et la compagnie les "Kœurs Purs". Il se déroulera du 21 au 24 mai 2009 à Montreuil.

Le programme est des plus alléchant, jugez en vous-même en allant consulter le dossier de presse de cette édition 2009. Tables rondes, rencontres, concerts-lectures performances, présence de l'éditeur Al Dante,  l'un des seuls vrai à oser prendre le risque de défendre la poésie sonore, un programme comme on aimerait en voir plus souvent.













Tag(s) : #REFLEX'SONS