Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RESTAURATION SONORE
MIEUX VAUT EN (F)RIRE



L'été est là. vacances, farniente, promenades, festivals.... Et quelques excursions culinaires, voire gastronomiques en prime.
Vous êtes entre amis et décidez donc de pousser la porte d'un restaurant pour régaler vos papilles.
Vous entrez donc et là... Une douce ou agressive, ou insipide, ou tout autre musique, fond sonore et  friandises auditives se logent, plus ou moins insidieusement, au creux de vos oreilles.


http://www.laprocure.com/cache/couvertures/3298490341322.jpg


Hypothèses :


- Le patron, philanthrope invétéré, a décider de partager avec vous ses goûts musicaux, que parfois vous pouvez effectivement partager, et parfois non...

- Le patron, soucieux de votre bien-être et fin psychologue, a décidé de combler les trous, de meubler vos silences, de gommer les gênes de vos conversations.

- La patron, s'est mis au goût du jour, non seulement dans ses mets, mais aussi dans la muzac ambiante que ses collègues diffusent sans vergogne. Pourquoi pas lui ?

- Le patron a cru bon de rajouter une touche d'exotisme "comme au pays" à ses tajines, tandooris et autres sushis...

- Le patron a commis, lors de ses études hôtelières, une thèse dont le sujet était "Environnement sonore et gastronomie". Il a mis en pratique ses problématiques et postulats théoriques.

- le patron a concocté un design sonore hi-tech, à l'égal de sa déco New-Age, de son mobilier dernier cri, de ses expositions branchées...

- Le patron a écouté très jeune la musique d'ameublement d'Eric Satie, et plus tard l'ambiant Music for Airports de Brian Eno... Et cela l'a visiblement inspiré.

- Le patron est en fait un amoureux des arts sonores (pourquoi pas ?) et veut vous le faire savoir haut et fort ! Il a d'ailleurs longuement hésité entre arts sonores et arts culinaires. Par sa programmation, il concilie enfin ses deux affinités.

- Le patron a la nostalgie des bons vieux juke-box et a compensé la disparition de ces derniers par une programmation vraiment personnelle... Son jardin secret autant que sonore bien à lui.

- Le patron veut se démarquer de son voisin. Il lui faut une image de marque forte et  aisément identifiable. Si "La bonne fourchette" d'en face fait entendre Vivaldi, il choisira quand à lui les Sex Pistols et ACDC.

- Le patron est féru de recherche scientifique, et il a lu récemment que les bovins étaient plus calmes, plus productifs, et digéraient mieux lorsqu'on leur diffusait du Mozart. Si  ça marche avec eux, pourquoi pas avec les clients ?

- Le patron s'est penché de près sur la psychoacoustique, le sound design et le marketing sensoriel. Il a étudié une programmation musicale en fonction de ses cartes, propres à vous faire consommer mieux...

- Le patron connaît bien les angoisses des lieux déserts, parkings, ascenseurs... Son établissement étant souvent peu fréquenté, il diffuse des bandes-son dans le but de rassurer sa rare clientèle.

- Le patron veut que les  beaux sons règnent en maîtres dans son restaurant. Il lui faut donc gommer ou affaiblir les bruits de couverts, de cuisine, les conversations inutiles et polluantes, voire même certains sons organiques particulièrement déplacés et inconvenants.

- Le patron achète son encens  et huiles parfumées dans une boutique très tendance écologique. Il a décidé de jouer lui aussi la carte "produits bios", associés à des sons New-âge, oiseaux et sons aquatiques en fond type "développement durable".

- Le patron est un adepte du multisensoriel . Il associe donc savamment goûts, textures, odeurs, couleurs et ouïe.


BON APPETIT LES OREILLES !



L'image “http://i300.photobucket.com/albums/nn35/fra992/564f57ed.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

















Tag(s) : #REFLEX'SONS