Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


DE GYSING A NAUMAN

A LYON ET VILLEURBANNE

 

Deux incontournables défricheurs de l'art contemporain, deux géniaux électrons libres, voient ou verront très prochainement certaines de leurs œuvres exposées dans deux institutions d'art contemporain, l'une lyonnaise et l'autre villeurbannaise.

Le MAC Lyon présente déjà, depuis le 11 septembre et jusqu'au 31 décembre, une rétrospective de Bruce Nauman, et l'Institut d'Art Contemporain de Villeurbanne présentera, du 16 octobre au 28 novembre la célèbre Dream Machine de Brion Gysing.

 

 

Concernant Brion Gysing, sa Dream machine présentée n'est pas à proprement parler sonore. Cette Machine à Rêver, conçue en 1960, est en fait un cylindre rotatif, tournant à 78 tours/minutes, pourvu de fentes sur sa périphérie, et d'une ampoule en son centre. La rotation du cylindre fait que la lumière émise par l'ampoule traverse les fentes à une fréquence particulière, correspondant aux ondes alpha, qui ont la propriété de plonger le cerveau dans un état de rêve éveillé et procure des visions à l'utilisateur, lorsque celui-ci regarde la Dreamachine les yeux fermés, à travers ses paupières.

Cependant, si cette machine n'est pas sonore, il ne faut pas oublier que Brion Gysing est connu comme l'un des précurseurs, avec William S. Burroughs et le mouvement Beat Generation , du Cut-Up. Cette  technique (ou cet art) de construction/déconstruction par collage de textes initialement, influenca fortement des acteurs de la littérature, mais également de ce que l'on nomme aujourd'hui la poésie sonore, ainsi que le cinéma. La musique, et particulièrement la musique concrète, n'y échappa pas et fut également abordée sous l'angle du cut-up par Gysing lui-même. Ce dernier toucha à différentes expérimentations musicales.

 

 

 

http://www.cphdox.dk/D2008big/10188.jpg

 

 

Pour en revenir à cette Dream Machine, elle fut utilisée par de nombreux artistes, musiciens compris, et des œuvres sonores furent ainsi composées pour renforcer l'effet multimédia-psychédélique du dispositif.

 

 

http://www.bruceeisner.com/photos/uncategorized/2008/04/21/brion_gysin.jpg

 

Pour voir et fabriquer votre Dream Machine, avec en prime des musiques pour la circonstance.

 

 

Site consacré à Brion Gysing

 

 

 

Quand à Bruce Nauman, cet artiste américain est certainement l'un des plus aventuriers de l'art contemporain, ayant touché à la vidéo, la performance, l'installation, en particulier à base de néons, mais aussi de la photographie, sculpture et du dessin.

Quand aux sonore, Bruce Nauman y revient sans cesse, et l'utilise d'une manière ausi forte que récurrente. Dans ses vidéos ou performances, le son des pas, de la voix qui crie sans répit des phrases ou mots en une sorte de rituel violent, quasi paroxismique, ou bien une note de violon, toujours la même,  jouée interminablement, rituel incantatoire, sur des déplacements, et encore des bandes-sons, des installations peuplées de voix de femmes et d'hommes, qui scandent le temps qui passe en énnonçant les jours de la semaine... Des sons humains, des sons de la ville, des sons souvent lançinants, parfois agressifs, Nauman sculpte la matière sonore dans le vif, comme l'ensemble de son œuvre.

Cette violence sonore et multimédiatique, Bruce Nauman l'exprime clairement lorsqu'il dit "...Fondamentalement, mon oeuvre est issue de la colère que provoque en moi la condition humaine. Ce qui me met en fureur, c'est notre capacité de cruauté, la faculté qu'ont les gens d'ignorer les situations qui leur déplaisent. Ce qui me fascine aussi, c'est de voir comment la colère ordinaire, et même la haine que l'on peut ressentir pour quelqu'un, se transforme en haine culturel"


 

http://www.pbs.org/art21/slideshow/artists/n/nauman-sculpt-002.jpg

 

"Violins Violence Silence" Œuvre installation de néons de Bruce Nauman


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tag(s) : #FESTIVALS