Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CE QUE POURRAIENT ÊTRE
 LES ARTS SONORES ?



http://dev.null.org/scrapbook/2006/0525_wartubas.jpg

S'interroger sur une discipline aussi large et diverse telle que les arts sonores suppose de (se) poser et reposer les mêmes questions régulièrement, au risque de radoter, pour tenter de définir des cadres, des limites, des pratiques, des frontières, enfin une sorte de territoire de la création sonore aussi signifiant que faire se peut.

Néanmoins, au fil des visites, des rencontres, des lectures, des navigations internautiques, les problèmes se déplacent, les questions s'affinent, s'orientent, s'étoffent ou se resserrent, donnant à chaque interrogation un cadrage modifié,  recentré, à défaut d'être totalement nouveau. Entre exercice de réthorique et synthèse, constat et questions ouvertes, en suspens, je vous livre une nouvelle fois quelques réflexions en chantier, sur la notion même d'arts sonores. L'expression "en chantier" me sert ici de garde-fous, et peut-être d'excuse, pour ne pas affirmer que les choses sont, ou devraient être ainsi, que tous les champs explorés sont parfaitement identifiés et circonscrits, que l'histoire même de arts sonores est suffisamment  ficelée pour en tirer des conclusions sans appel. Cette précaution d'usage étant posée, voyons comment on peut tenter de questionner des espaces, matériels ou intellectuels, qui contribueraient à délimiter, même imparfaitement, partiellement, des territoires d'action pour la création sonore contemporaine.

Les arts sonores seraient-ils :
- Là où finit la musique, là ou commence(rait) la non-musique
- Là où la musique intègre des éléments, instruments non "traditionnellement", ou "classiquement" musicaux
- Là où le bruit se glisse dans la musique, voire se substitue à la musique
- Là où commence le silence
- Là ou le silence devient partie importante de l'écoute
- Là où l'écoute glisse vers la non musique, l'environnement, le quotidien, le trivial
- Là où la notion de beau, d'harmonique, de mélodique est remise en question, chamboulée, contreversée
- Là où l'expérience, l'expérimental prend le pas sur la construction méthodique, la notation...
- Là où le hasard, l'incontrôlé, l'aléatoire entre dans des processus de création artistique, d'improvisation, de performance...
- Là où l'on parle de sculpter la matière sonore comme une matière plastique
- Là où la représentation du son prend des formes plastiques, s'expose à la vue de tous
- là où des dispositifs, sculptures, produisent du son, de façon non résiduelle mais bel et bien conceptuelle
- Là où Le son accompagne, dialogue, se frotte au visuel, à l'œuvre plastique
- Là où sonore et le visuel s'interpénètrent, se confondent, au service d'une cause commune, d'une œuvre multiple
- Là où Le son devient lui-même prétexte à être installé dans des espaces données, naturels ou bâtis
- Là où des dispositifs se mettent au service de l'écoute
- Là où le son s'expose entre dans les galeries, les musées, pour se faire voir autant et parfois même plus qu'entendre
- Là où l'on voit apparaître des créateurs qui signent artistes sonores
- là où plusieurs genres et pratiques convergent vers une résultant sonore
- Là où la matière sonore est abordée sous ses aspects physiques, vibratoires
- Là où la création sonore constitue un marché potentiel, voire un marché tout court
- Là où le sonore s'extirpe d'un marché
- Là où des lieux spécifiques s'ouvrent pour accueillir l'art sonore
- Là où des événement sont dédiés à la création sonore
- Là où es spécialistes, érudits, historiens, critiques... s'intéressent à la cause sonore
- Là où des spécialistes médiatisent, produisent, diffusent, vendent, mettent en scène des œuvres sonores
- Là où, au-delà de la musique, la création sonore s'enseigne, comme ou associée à la création plastique
-Là où des artistes sonores reconnaissent leurs pairs, les grands anciens incontournables, les défricheurs patentés
- là où l'on commence à envisager une histoire des arts sonores
Là où... ?

Toutes ces phrases doivent, ou peuvent  se penser avec un point d'interrogation, et certainement déboucher ou se prolonger vers des réponses et interprétations multiples.






Tag(s) : #REFLEX'SONS