Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PLATINES PLASTIQUES
ET

EXTENTIONS PLATINISTES

Après avoir visité le support microsillon et ses nombreuses extensions plastico-sonores, voici une petite balade (ballade ?) dans l'univers des platines et autres tourne-disques.
Selon les époques les inventeurs et les utilisateurs, l'objet, depuis ses précurseurs primitifs, se nomma  Phonotaugraphe, Paléophone, Gramophone, Phonographe, Electrophone, tourne-disques,  platine,Teppaz, mange-disques, pick-up, juke-box, platine tourne-disques...

Tout cela bien que ses fonctions soient à peu de chose près restées les mêmes : lire des microsillons, ou disques de cire, décoder et rendre les micros vibrations inscrites dans des gravures, traces-sillons audibles à nos oreilles.
Entre Thomas Edison l'ingénieur (sourd à 13 ans...) et Charles Cros le poète (enseignant dans un lycée de sourd-muets...), le doute subsiste encore sur la paternité du principe. Vraisemblablement les deux y sont pour quelque chose.
Tout un vocabulaire reste attaché à l'objet contemporain, que les pluristes connaissent bien. Bras, cellule de lecture, diamant, plateau, haut-parleur, entraînement direct, courroie, contre-poids... Toute un poésie, prose d'une mécanique sonnante qui fit rêver les mélomanes hifistes.
D'imposant à discret, portatif, mobilier, design hi-tech, gadget, vintage, la platine, pour choisir un terme générique, aurait pu, comme le support qu'elle est chargée de lire, totalement disparaître, rendue irrémédiablement obsolète par la lecture numérique. Pourtant, comme je l'ai déjà noté pour le microsillon, la platine-disque survit, entre persévérance de collectionneurs, irréductibles défendeurs du son analogique, et gestes d'artistes plasticiens et musiciens, performers, platinistes instrumentistes scratcheurs impénitents.
On trouve  aujourd'hui des platines sonotiquement modifiées et esthétiquement customisées; des mutantes à plusieurs bras, aux extensions farfelues, aux formes futuristes... Voici que musées et galeries exposent des empilements de lecteurs, des tables de montage platinique, des orchestres de tourne-disques, et autres formes inclassables de customisation, d'assemblage, d'adaptation. A croire que, dans le règne de l'après Duchamp, tout objet qui semble désuet, ou trivial, qui aurait de surplus été rendu inutile par une technologie galopante, peut espérer trouver grâce et survie dans les méandres de la production contemporaine, entre design, recyclage et création artistique.
Voici donc, pèle-mêle, comme nous l'avons fait pour le support microsillon, un panel de platines transformées, mises en scène, exposées, installées... où musiciens, plasticiens et designers s'en donnent à chœur joie...


QUELQUES HISTOIRES D'OBJETS
OU OBJETS D'HISTOIRES





Fichier:Phonautograph-cent2.png
Phonotaugraphe d'Édouard-Léon Scott de Martinville




http://zsterling.files.wordpress.com/2008/04/gramophone.jpg
Gramophone. Vient dans mon joli pavillon...


http://dubleudansmesnuages.com/wp-content/uploads/2008/07/tourne-disques-casa-pia.jpg
Tourne disque-juke-box, vintage à souhait...



http://www.alienor.org/ARTICLES/scooters/images/tourne_disque.jpg
Tourne-disque, la démocratisation de l'écoute à la carte.


Sound burger

Sound Burger, gadget ou design ulta-portable...



http://news.cnet.com/i/bto/20081015/turntable.jpg
Platine mutante multi-bras et hi-tech.


http://www.musicalsurroundings.com/images/Innovationblkwood_004.jpg
La grande classe, toute épurée.



http://www.blogitouch.fr/wp-content/uploads/2008/07/ipod_gramophone.jpg
L'inter-générationnel, Gramophone Ipod.




   
Le suprenant Finger player, du son jusqu'au bout des ongles...



http://www.todayandtomorrow.net/wp-content/uploads/2009/02/neo_gramophone_2.jpg
Origami sonore, l'écoute dépliée, rêve de papier...






Platine préparée




http://www.brightcecilia.net/gallery2/d/6588-2/Martin-Tetreault.jpg
Martin tétrault, platiniste artiste et son ensemble turntablist.





Crédit des 3 photos
© Jean-Luc Beaujault

 
 

Alain de Fillipis, DJ ARCHAIK 'PHONO PARADE', un vrai mix analogiquement performatif, et "à l'ancienne", une collection de platines rutilantes, un humour décalé... Le travail d'un collectionneur artiste chercheur et fabriqueur de l'histoire du son.





Bangkok.jpg

Un orchestre-installation de platines




http://www.carstennicolai.com/d/works/img/bausatz_noto.jpg
Carsten Nicolaï, ensemble platiniste pour performance installée.




http://www.rotezelle.de/graphics/jpg/laner.jpg
Machine bruyante, moteur de voiture tourne-disque par Alexander Laner





http://rhizome.org/imagebase/blog/2008/05/untitled.gif
Mutant turntable.





http://www.theage.com.au/ffximage/2007/11/15/rg_marclay_wideweb__470x310,0.jpg
L'incontournable Christian Marclay, génial touche-à-tout ne sait pas jouer de la guitare et il en mort d'envie. Par contre, il sait scratcher.
Alors il invente un objet-instrument hybride, la guitare scratch, platine en bandouillière post hard-rock.
Encore fallait-il y penser !



http://www.synthtopia.com/content/wp-content/uploads/2008/04/diy-turntable.jpg
Platine tourne-disque - magnétophone... Mais que lit-elle au juste ? Détournement d'objet.



http://www.vvork.com/wp-content/uploads/2006/10/Picture%204.jpg
Un vrai tourne-disque pas sage, qui vous meule l'audition, et peut même vous couper l'écoute.





Octodons' mixDj'ing à énergie animale, actionné par des octodons (rongeurs d'Amérique du Nord). Installation de Stéphane Vigny.






Picture 4.png Picture 5.png

Travaux plastico-platinistes d' Elizabeth McAlpine .





http://www.documentsdartistes.org/artistes/belouin/images/optical_s_frac.jpg
Installation de Pierre Beloüin.







http://www.kitundu.com/images/instruments/kalimba.jpg

http://www.kitundu.com/images/instruments/15string.jpg
Lutherie platiniste de Walter Kitundu













Tag(s) : #REFLEX'SONS