Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

CINÉMA POUR L’OREILLE
du 10 au 13 fevrier

- salle seita -

Friche Belle de mai



UN ORCHESTRE DE 42 HAUT-PARLEURS POUR UNE EXPÉRIENCE MUSICALE HORS NORME.

Avec Grenouille et l’acousmonium d’Art -Temps Réel : exploration spatialisée du son en 3 temps et 6 mouvements, pendant Quartiers d’Hiver.

 

 

 

 

ECOUTEZ L'ANNONCE




Nos amis de Radio Grenouille prennent leurs quartiers d'hiver, mais pour autant, leurs oreilles n'hibernent pas, bien au contraire.
Ils s'attaquent cette fois-ci au cinéma pour l'oreille, nom d'une fameuse collection des Editions Metamkine, et terme utilisé par de nombreux acousmates pour bien marquer la prédominence de l'écoute sur le visuel, et l'idée d'images sonores mentales, de mind soundscape.
La programmation est riche, conviant  nombre de courants électroacoustiques des "grands classiques" aux jeunes défricheurs, de la radio, du studio comme de la scène rock et post-rock...
Jeux de timbres et jeux d'espaces, de la scène aux étoiles en passant par les mots, l'infatigable Maki orchestre cette grande messe électro, et qui reste plus que jamais "des temps présents".



DEMANDEZ LE PROGRAMME !

JEUDI 11 FÉVRIER À 19H30 - DU POP À L’ÂNE - Interprète MAKI

BERNARD PARMEGIANI : "Du pop à l’âne" (1969) – 10’09’’
APHEX TWIN : "Gwarek" (2001) – 6’46’’
BERNARD PARMEGIANI / BORIS VIAN : "L’alcool tue" (1962) - 4’13’’
THE BEATLES : "Revolution 9" (1968) – 8’15’’
ROBERT COHEN SOLAL : "Les Shadocks - version concert" (1968) - 7’59’’
SQUAREPUSHER : "Mutilation colony" (2002) - 11’03’’
PIERRE HENRY : "Psyché Rock" (Messe pour le temps présent - 1967) – 2’52’’


JEUDI 11 FÉVRIER À 21H - SOIRÉE ART-TEMPS RÉEL - Interprète MAKI

Présentation de la sortie des cd "LES AUTRES" - Premier opus de la collection d’Art-Temps Réel.
MAKI :
"Tu m’aimes ?" (2006 - 2008) 16’33’’
SAMUEL LARTISIEN : "À la vie là" 9’50’’
LIONEL KASPARIAN : "Portraits acousma" 14’29’’


VENDREDI 12 FÉVRIER à 19h30 - UN MOMENT DEHORS - Interprète SAMUEL LARTISIEN

LUCIEN BERTOLINA : "Les Corbières" (2009) - 10’49’’
DAVE SOLURSH : "We" (1998) – 3’15’’
CHRIS WATSON : Extrait de "Vatnajökull" (2003) – 4’14’’
PIERRE HENRY : "La chasse aux météores" (2007) – 6’49’’
LUC FERRARI : "May 1999, From Page To The Grand Canyon" - 12’15’’’
HUGH LE CAINE : "Dripsody" (1955) - 1’26’’
TONY REGNAULT : "Opéra cosmique" (2009) – 4’11’’
ALEXANDRE YTERCE : "Commencements rythmés aux causes des airs" (1999) - 10’10’’


VENDREDI 12 FÉVRIER à 21H - SOIRÉE eRikm - Interprète eRikm + LIONEL KASPARIAN

ᗙ ERikm : "Lux Pa¥ett€$" 32’22’’
ᗙ ERikm : "dying swan mix" 9’42’’
ᗙ ERikm : "Botelo de Klein" 3’23’’
ᗙ ERikm : "Sossusvlei" 4’44’’
ᗙ ERikm : "BatFoxPark" 4’09’


SAMEDI 13 FÉVRIER à 19h30 - DES MOTS, DES MOTS - Interprète LIONEL KASPARIAN

SERGE SANA : "La machine à écrire" (2003) – 5’38’’
MAKI : "Litanie" (2001) – 15’05’’
LUC FERRARI : "Chicago, USA, octobre 2001" – 5’39’’
DENIS DUFOUR : "Caravaggio" (2000) – 10’02’’
FLORIANE POCHON / TONY REGNAULT : "Un trou noir n’a pas de poil" - 10’57’’
XAVIER GARCIA : "Bande FM" (2006) – 6’46’’


SAMEDI 13 FÉVRIER à 21H - SOIRÉE PIERRE YVES MACÉ - Interprète SAMUEL LARTISIEN

PIERRE YVES MACÉ : "Passagenweg"




DE LA SPATIALISATION [PAR MAKI]
La gestion de l’espace occupe une place particulièrement importante dans les musiques électroacoustiques. Karlheinz Stockhausen a écrit à ce propos :

"La spatialisation de la musique est aussi fondamentale au moment de l’écriture que la construction générale de l’œuvre, l’harmonie ou le rythme".

La spatialisation du son sur les systèmes multi-haut-parleurs appelés "acousmoniums" a été depuis ses débuts dans les années 50 pensée pour la musique acousmatique mais ne se restreint plus aujourd’hui à ce seul type de musique puisque certaines musiques électroniques ou créations sonores radiophoniques se prêtent tout à fait à ce genre de diffusion et d’interprétation.
Le rôle de l’interprète spatialisateur est de mettre en évidence la structure de l’œuvre qu’il diffuse, ses dynamiques, d’augmenter la perception des mouvements naturels des sons, leur énergie interne, en leur donnant une vie propre à l’espace de projection.

Véritable chef d’orchestre de haut-parleurs et à la fois instrumentiste, l’interprète a la possibilité de diriger et de donner une interprétation personnelle de l’œuvre qu’il spatialise.
Toutefois il est entendu que pour servir l’œuvre du compositeur, il se doit de rester un minimum cohérent et fidèle à la volonté compositionnelle de celui-ci. On comprend alors qu’une sensibilité de musicien, comme pour le jeu d’un instrument, est indispensable.

Nous vous proposons ici des pièces musicales pour l’écoute allant de la musique acousmatique à l’électronique et même à la Pop, spatialisées sur un système multi-haut-parleurs : l’acousmonium « l’Âtr-E » d’Art-Temps Réel composé de 42 haut-parleurs, afin de les interpréter dans la tradition des concerts de musique électroacoustique et ainsi plonger le public dans un bain sonore mouvant.
Les pièces de ces concerts, seront spatialisées sur cet acousmonium, selon le programme, par plusieurs interprètes expérimentés : Lionel Kasparian, Maki et Samuel Lartisien.

La musique sera ainsi vivante et mouvante, gageons qu’elle vous paraîtra également émouvante

 

 






Tag(s) : #FESTIVALS