Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE ET INTIMIDATION SOCIALE

ET QUOI ENCORE !!!!!!

 

 

Le texte, Culture pour chacun : programme d'actions et perspectives rédigé par le Ministère de la Culture et de la Communication a vraiment de quoi à faire bondir, vociférer, s'indigner beaucoup d'artistes ou d'activistes culturels qui auraient encore  pu espérer à une certaine intégrité et à une  intelligence a minima de nos responsables politiques en charge d'une soit-disant  politique culturelle.

Hélas, mille fois hélas, la politique du nivellement par le bas bat son plein, et qui plus est, on accuse, sans vouloir le dire franchement, les artistes et autres gens de la culture d'être eux-même responsables d'un manque de démocratisation culturel. Le terme de démocratisation culturel étant déjà sujet à polémique depuis longtemps, prétexte à des interprétations biaisées et à une récupération politique  dans le plus mauvais sens du terme. Dire que tant d'artistes se  sont mobilisés pour aller là où les politiques n'osaient pas mettre les pieds, par mépris, par peur autant que par inexpérience, voire incompétence, pour dire que l'art sonore, n'en déplaise à certains, était aussi louable qu'une cantate de Bach...

Dire que l'on a cru que les actions sociales qui intégraient de la culture, et parfois de l'artistique, pouvaient se construire comme des valeurs partagées, entre porteurs de projets, acteurs de terrain et décideurs politiques.

Et maintenant on constate l'étendu des dégâts, un ministère et des ministres affligeants dans des analyses et des affirmations que peu d'acteurs culturels de terrain n'oseraient faire avec un iota de bonne foi

Du populaire, et mieux encore du populiste, sinon je sors mon révolver. Un sinistre individu a dit chose similaire en son temps.

Les acteurs de terrain, ceux qui s'y collent, qui s'y frottent, n'ont donc pas encore compris que c'est de leur faute si tout le monde ne va pas au concert ou au musée, et que le manque de médiation et de formation dans l'enseignement, et le niveau social des familles n'y sont pour rien !


En page 5 du texte gouvernemental il est écrit :
" D'une certaine manière, le véritable obstacle à une politique de démocratisation culturelle, c'est la culture elle-même. Une certaine idée de la culture, répandue dans les composantes les plus diverses de la société, conduit, sous couvert d'exigence et d'excellence, à un processus d'intimidation sociale. Cette intimidation tient les groupes sociaux exilés d'une culture officielle trop éloignée de leurs modes d'existence. De plus, il dénie à ces groupes sociaux le droit de considérer leur propre culture comme légitime et digne de reconnaissance par le ministère de la Culture et de la Communication ».


Et merde, comment peut-on laisser dire pareilles inepties ! L'intimidation sociale !  Le trop d'exigence ! Proprement scandaleux, vil et provocateur. De l'accordéon et du gros rouge avec du saucisson pour tous, et du rap pour les banlieues que diable ! Elles ne comprennent que cela et n'ont droit qu'à cela puisque l'exigence  intimidante dénie la légitimité  de la culture à s'adresser à certains groupes sociaux !

De fait, revendiquons l'exigence culturelle puisqu'apparamment elle est beaucoup largement mieux comprise, acceptée et même réclamée par beaucoup, que dans l'appareil politique actuel qui ne comprend rien à l'affaire, ou  en tout état  de cause fait semblant de ne rien comprendre pour tout simplement mieux éradiquer la culture, et ceci en faisant semblant d'œuvrer pour le bien de chacun.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Tag(s) : #REFLEX'SONS