Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CHAMP HARMONIQUE

HARMONIC FIELD
Martigues du 26 mai au 6 juin 2010



 

 

 

 

Pierre Sauvageot, l'actuel directeur de Lieux Publics, co-fondateur et ancien protagoniste de Décor Sonore serait-il un homme dans le vent ? Vraissemblablement oui a en croire sa dernière proposition artistique.
Après avoir expérimenté moult chantiers sonores  en espace public, orchestres de ville bruitistes, opéra urbains... dans le cadre de riches et diverses expériences au sein de ce que l'on nomme les arts de la rue, le voilà qui s'acoquine  aujourd'hui avec le dieu Eole pour faire chanter de vastes espaces,  en plein air cela va sans dire.
Ce sont pas moins de 500 instruments éoliens, mobliles, moulins , arcs et autres lutheries aériennes  qui seront installés à Martigues du 26 mai au 6 juin, en priant Dieu qu'il fit du vent, mais la situation géographique a été certainement pensée dans cette éventualité.
Pour cette réalisation d'envergure, Pierre Sauvageot s'est entouré  de spécialistes dans l'art sonore éolien, avec Didier Ferment et Bruno Tondellier, de l'association Ventcourtois, des passionnés plus que chevronnés de la musique du vent .
Ce sont donc de savantes bricophonies issues de techniques ancestrales, les harpes éoliennes ou orgues éoliens, aux fonctions originelles sacrées, diffusant des nappes harmoniques surprenantes et envoûtantes, qui  ont donné prétexte à une installation sonore environnementale grand format. Cette dernière fait suite et développe les projets d'orgues éoliens monumentaux, préalablement installés dans de magnifiques espaces naturels ventés, par Didier Ferment et Bruno Tondellier. (voir l'orgue des fées au col du Parpaillon et celui du Sancy )

 


Orgue éolien du Sancy

 

 

Les lecteurs de ce blog connaissant mes accointances pour ce qui relève de la création sonore environnementale, voici donc un principe d'installation environnementale qui me séduit tout particulièrement. Outre l'extraordinaire gamme de sonorités, toujours aléatoirement renouvelées en fonctions des vents dominants et de leurs forces, il faut entendre pour le croire le sons de harpes ou d'orgues éoliens, c'est tout un champ de l'espace public qui est mis en vibration, sans autre apport énergétique que l'air ambiant. Une façon pour nos oreilles de se ressourcer dans une attitude véritablement écologique, dans une recherche esthétique originale et pointue.
Souhaitons donc bon vent donc à cette installation qui met en scène , de tramontagnes en zéphyrs, de surprenants paysages sonores nous invitant à reposer une écoute curieuse sur notre environnement.

Texte de présentation
(Source Lieux Publics)

Une partition à écouter sur 600 mètres, 6 mouvements harmoniques ou mélodiques, 500 instruments éoliens (moulins, harpes, orgues, arcs, mobiles,...), Champ harmonique est une invitation à un voyage d’exception, un concert qui dépasse le spectacle, une expérience sensorielle inédite, un parcours au coeur de la musique et de la nature.

Avec Pierre Sauvageot [composition], Jany Jérémie [conseil artistique], Toni Casalonga [conception – scénographie], Yendi Nammour, Farid Chebout, Gilbert Landreau [éoliens], Pierre Andrac [conception instruments - direction technique], Olivier Achez [coordination technique, régie générale], Thomas Savelli [conception instruments - construction], Camille Bonomo, Alain Arraez, Matthieu Audejean avec Alain Gavaudan, Germain Prévost, [construction], Élodie Presles avec Anne Beerman [production] et avec l'apport exceptionnel de Didier Ferment et Bruno Tondellier, Association Ventcourtois, [passionnés chevronnés du vent et de la musique]

Vidéo d'un chantier préparatoire au Pays-Bas
 Champ harmonique


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #FESTIVALS