Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

ÉLIANE RADIGUE

L'AMOUR DU SON CONTINU

 

Éliane Radigue, sans conteste l'une des figures majeures de la musique contemporaine française, voire internationale, est pourtant très méconnue en France, dans son propre pays.

Compositrice dés les années 50 où elle côtoie Pierre Schaeffer et Pierre Henry, elle se frottera très tôt aux musiques dites électroacoustiques, aux synthétiseurs, avec notamment le célèbre ARP 2500 Elle écrira des œuvres bâties sur des sons continus, des drones, très étirés, extrêmement dilatés dans le temps, évoluant lentement, se développant sur de longues durées.

En 2002, Éliane Radigue abandonnera la voie des musiques électroniques et de leurs machines pour revenir vers la composition d'œuvres entièrement écrites pour des instruments acoustiques, mais où l'exploration de musiques de "grandes étendues sonores" restera comme une forte signature esthétique propre au travail de l'artiste.

Ce positionnement dans des sphères minimalistes, proches des musiques à bourdons pour reprendre l'expression de Terry Ryley, la fera rencontrer aux États-Unis de grands compositeurs contemporains tels que LaMonte Young Alvin LucierCharlemagne PalestineSteve ReichPhilip GlassPhill Niblock... parmi les enfants terrible du minimalisme et des musiques dites répétitives.

Pour mieux comprendre l'amour et une sorte d'immense respect que porte Éliane Radigue aux sons, à la matière sonore, il faut regarder la vidéo consacrée à son travail concernant la période électroacoustique " A portrait  of Eliane Radigue", et reconnaître en elle un immense talent, une énergie créatrice hélas peu connus et reconnus dans l'Hexagone. 


A Portrait of Eliane Radigue (2009) from Maxime Guitton on Vimeo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #ARTISTES ET OEUVRES