Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

EXPOSITION ROLF JULIUS 


Du 5 avril au 22 juin 2012 


Vernissage le jeudi 5 avril, à 19h 

 


Les Champs Magnétiques 
Place Kotsour - 10, rond-point d’Aquitaine - 33210 Langon 

 

Red_Moving_-_copie.jpg

Red Moving, 2010 



 

Né en 1939 en Allemagne, Rolf Julius suit tout d’abord une formation classique dans le domaine des Beaux-arts. A la fin des années 70, il découvre certains compositeurs contemporains (notamment La Monte Young) et s’engage dans des performances sonores qu’il réalise dans des parcs publics ou des contextes alternatifs. 


Au début des années 80, il met déjà en place les bases d’un travail dans lequel l’espace sonore est privilégié : il explore de manière expérimentale les possibilités qu’offrent les techniques de diffusion du son, mais déjà, les œuvres se développent dans un souci permanent de relation avec l’espace du monde, et avec la nature. Il élabore une série de propositions esthétiques qui lient le dessin, la peinture, la photographie, la sculpture, le son, la vidéo et le silence. L’artiste travaille à l’aide d’éléments simples (pigments, poussière, cendres, bols en terre cuite ou en aluminium, fil de cuivre, pierres, bois), de haut-parleurs de diverses dimensions, d’écrans vidéo, qu’il assemble en sculptures, en objets sonores ou en installations. Ces éléments sont repris, déplacés et réarrangés en diverses combinaisons qui approfondissent l’idée que l’on peut voir et toucher un son. 


Les années 1983-1984 marquent un moment important dans la vie de Julius qui part vivre à New-York : il rencontre alors la plupart des artistes et compositeurs essentiels dans le domaine de l’avant-garde expérimentale, notamment John Cage mais aussi Takehisa Kosugi, qui restera pour lui un véritable maître. Son œuvre n’est désormais plus isolée et trouve, dès son retour en Europe, une audience nouvelle. L’œuvre de Julius est présentée pour la première fois en France en 1980, à Paris (Ecouter par les yeux, l’Arc, Musée d’art moderne de la Ville de Paris), au Centre d’art la Criée à Rennes (1988), puis l’artiste sera régulièrement à Grenoble (Broken Music, Le Magasin, 1989-1990), Lyon (Musique en scène, 1996), Dijon (Frac Bourgogne, 2001) et Paris (Galerie Lara Vincy, 1997 et 2002) dans des expositions personnelles et des festivals de musique contemporaine. Il est présent dans de nombreuses collections publiques françaises. 
L’exposition présentée aux Champs Magnétiques est un modeste hommage à cet artiste emblématique du sound art disparu prématurément il y a un an. 


 


Exposition réalisée par Ma-Asso en partenariat avec la Galerie Cortex Athletico.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tag(s) : #FESTIVALS