Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

GRRRND ZÉRO EN DANGER

CULTURE LYONNAISE, LA PURGE !

 

 

 

http://www.grrrndzero.org/site2/templates/jj_fluid_solution/images/BG2.gif

 

 

Quelques mois après la fermeture de la friche RVI, le grand nettoyage culturel se poursuit en terres lyonnaises.

 

 

 

http://i40.tinypic.com/30nfc4z.gif

 

 

 

Grnd Zero est un collectif de gens naïfs : pas de chef, que des bénévoles/activistes. Cette association fragile gère un lieu, Grrrnd Gerland, et bénéficiait de 30 dates à l'année au Rail Théâtre, une salle de spectacles à Vaise. Aujourd’hui nos concerts s’éclatent hors les murs, à nouveau. L'ambition de Grnd Zero est d'aménager un espace autogéré dédié aux cultures underground/bizarres/DIY/a lternatives. Un lieu de diffusion ET de création. Sans vigiles, ni obligation de consommer, aux tarifs abordables pour tous. Et autant que possible débarrassé des comportements racistes, sexistes, homophobes...
Grnd Zero accueille et accompagne des assos qui organisent des concerts, des expos, des projections... Nous trions les demandes selon des critères esthétiques et/ou éthiques (et un peu de copinage). A Grnd Gerland, nous hébergeons des locaux de répétition où plus de 30 groupes s'entassent, des bureaux (du labo photo au label, en passant par le collectif de vidéastes), des résidences, un atelier de sérigraphie...
Grnd Zero a d'abord squatté des locaux publics. Après un procès, un an et demi de vagabondage hors-les-murs et de longues négociations, nous avons obtenu une convention d'occupation précaire de locaux à Gerland grâce à la Ville de Lyon. Cette dernière fournit aussi une subvention de 9000 euros depuis fin 2010, afin notamment de payer les fluides de Grnd Gerland.


 

http://www.grrrndzero.org/site2/images/stories/logo.jpg

 

 

 

 

Nos principes :

- Nous essayons de proposer des tarifs accessibles, d'un prix « libre » à 7 Euros (si l'organisateur souhaite aller au delà de ce maximum, il devra argumenter sévère).

- Nous demandons une adhésion de 1 euro par an (de septembre à septembre) à tous ceux qui assistent à l'un de nos évènements, en guise de soutien au lieu.

- Nous nous opposons à l’emploi de préventes en Fnac, Virgin, ou autres supermarchés de la culture… Les préventes chez les libraires et disquaires indépendants sont acceptées.

- La gestion du bar revient à l’organisateur du concert (et les recettes aussi). Nous travaillons souvent avec un brasseur artisanal local – la Grihète – avec lequel nous pouvons faire la liaison. En fait, vous faites un peu comme vous voulez, tant que les tarifs restent acceptables (par exemple 2 euros maximum la bière). Les gens doivent pouvoir rentrer avec leurs boissons. Et, pour tout le monde, aucune bouteille en verre ne doit rentrer dans la salle, nous vous procurerons des gobelets plastiques si besoin.

- Nous aimons croire que les gens peuvent se rassembler dans une ambiance joyeuse et respectueuse. Pour ça et parce qu’on a tous été traumatisés, un jour, par des expériences de fouilles corporelles, on ne tient pas à recourir aux services d'agents professionnels (pas d’obligations légales sur les salles de notre type). Nous préférons que les éventuels problèmes soient directement pris en charge par les organisateurs. Il devrait aller de soi que tout comportement raciste, sexiste, homophobe et âgiste est proscrit et pourra donner lieu à une expulsion plus ou moins bienveillante de la salle

- Nous espérons diffuser les cultures underground au-delà de la micro-famille des convaincus. C'est pourquoi nous distribuons des flyers dans la rue comme des témoins de Jéhovah, et collons des affiches un peu partout. Nous aimons penser que nous participons ainsi, à notre manière, à combattre l'occupation de l'espace public par la publicité et la grande industrie du spectacle.

Seulement voilà... Grrrnd Gerland abandonné sur une aire d’autoroute déserte au milieu de la canicule

Le 20 juillet, suite à une visite d'expertise incendie, nous avons reçu un rapport hyper négatif accompagné d'une dédite sans équivoque : Grnd Gerland devra être vide le 31 octobre prochain. Le Grand Lyon nous explique en substance qu'ils ne verseront pas un seul centime dans l’entretien ou la rénovation du lieu.
Autrement dit, sauf inversion de la vapeur, on se retrouve bientôt à la rue. Plus de salle, plus de locaux de répétition, plus de bureaux, plus d'ateliers, plus rien.
On a immédiatement contacté le service culturel de la Ville, qui n'était pas au courant de cette décision et paraît s’y opposer. Depuis, ils nous proposent une rencontre dans le mois à venir, afin de négocier courtoisement.
Voilà où on est. Notre réaction va donc dépendre de ce que nous allons obtenir dans les prochaines semaines.
Dans l'état, la catastrophe certaine, c'est qu'on va devoir très certainement arrêter toute ouverture au public à Gerland, même si on parvient à conserver le bâtiment pour la création. Les prochains mois, voire tous les autres, vont être bien compliqués. On ne sait pas encore si on va devoir annuler toute la prog, ou si on va trouver des solutions temporaires.
Ce qui est sûr, c’est qu’on va pas se laisser abattre comme ça, et que dans tous les cas, on aura très certainement besoin de soutien dans les semaines à venir. Plus d’informations dès que possible.

 

Texte de Grnd Zéro issu de facebook,

Pour les soutenir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tag(s) : #LIEUX SONORES