Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ANIMOTS,  

INSTALLATION

SONORE ENVIRONNEMENTALE

 


Pierre-Alain Jaffrenou est compositeur, co-fondateur de GRAME à Lyon, et concepteur d'une installation sonore pérenne "Animôts" au parc de Gerland à Lyon.

Les installations sonores pérennes, dans l'espace public qui ont résisté au temps  (quasiment 10 années), aux problèmes mécaniques, techniques, et aux différentes agressions de queqlues genres qu'elles fussent sont suffisamment rares pour que l'on s'y attarde. Celle-ci est de plus une des plus belle, surprenante, poétique, qu'il m'est été donné d'entendre, raison de plus pour vous la présenter ici.


En voici donc la présentation que l'on trouve sur le site de GRAME

 

 

Crédit Photo Grame Grame

 

 

Animots
Installation sonore perenne

de Pierre Alain Jaffrennou

Parc de Gerland/Lyon
Métro: ligne B - Stade de Gerland
Ouverture tous les jours de 6h30 à 10h30


L'installation sonore "Animots" ajoute aux perceptions visuelles et olfactives du Parc, une dimension sonore et musicale visant à rehausser l'intérêt ludique de la promenade et à induire des effets de poésie et de surprise. Elle valorise et accentue la prégnance végétale d'une partie de la mégaphorbiaie par le jeu, en contrepoint, d'un monde virtuel, animal, fondé sur des sons évocateurs des petits animaux des jardins: insectes, batraciens, oiseaux ... et sur des pseudos: sons ambigus, d'un caractère intermédiaire entre réalisme et abstraction.

 

Le traitement dans le temps de ce vocabulaire sonore oscille lui aussi entre paysage sonore réaliste, surprenant, et musicalité, par le jeu de la composition: répétition, phrasé, réponses, variations, trajectoires ...
Un ordinateur calcule en temps réel la composition et sa spatialisation sur les 16 points de diffusion. A cet effet il pilote un ensemble de plus de 400 sons numérisés obtenus à partir d'enregistrements de sons naturels ou façonnés en studio par traitements ou par voie de synthèse.
La composition utilise abondamment les lois de probabilité qui décrivent le comportement du "hasard". Ainsi, le résultat compositionnel de l'installation n'est jamais identique à lui même et est totalement imprévisible. Un auditeur venant au Parc de temps à autre à peu de chance de surprendre, à chaque fois, des paysages sonores identiques.
Tout ce petit monde sonore vit sa vie propre, indépendamment du public du Parc et peut ainsi produire des séquences surprenantes que personne n'entendra. Parfois il s'endort et la probabilité qu'il se réveille dans plusieurs jours, mois ou années, bien que de plus en plus faible n'est pas nulle.

L'installation fonctionne de l'ouverture à la fermeture du parc de 6h30 à 22h30.

 

 

 

Et voici un interview très instructif où Pierre Alain Jaffrenou explique son travail au micro de Radio Dio, dans un reportage de  Lionel Fayolle 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #ARTISTES ET OEUVRES