Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'ORALITÉ S'HONORE, ET SE LIVRE

HISTOIRES DE TARTAR(E)

 

 

 

 

http://www.ilaca.info/img/07/05/tartare-01.jpg

photo:Olivier Cambral 2006). Photos – pao: Didier – iLACA

 

 

 

Si vous interrogez Jean-Georges Tartar(e), alias l'Agence Tartar(e), acteur-auteur depuis plusieurs années avec Générik Vapeur, il vous dira que, “né à la campagne, il a toujours vu des tracteurs, qu’il a rêvé d’être acteur, et que maintenant il est détracteur”.
En fouillant les journaux, vous pourrez trouver, les informations suivantes : écrivain voyageur, on l’a vu en Afrique, en Asie, avec le même bagou qu’ailleurs.
Il a fièrement assumé la responsabilité de “Maire de”, pendant la véhémente année 2003, réchauffant le monde du spectacle, de ses discours au lyrisme hue gaullien !
On l’a vu aussi, en 2004, faire le tour de France avec “Les Passions à Table” dont il est toujours le secrétaire perpétuel.

Quelques années plus tôt, c’est l’Agence Tartar(e) qui avait fondé sa notoriété, comme reporter qui, derrière un cadre de bois, commentait en direct l’actualité de l’endroit où il se trouvait, rendant à ses moindres détails, toute leur dimension tragique.

Si vous le croisez, sans doute vous racontera t-il avec faconde ses voyages qui n'appartiennent qu'à lui mais qu'il partage avec grand plaisir, tel "Conackry et chuchotements"...

Et surtout, lmaissez vous en conter, les bonimenteurs portent avec eux la magie du verbe sonore au creux de l'oreille !

 

 

 

 

http://www.lekti-ecriture.com/editeurs/local/cache-vignettes/L240xH300/arton4191-c8e43.jpg

 

 

 

 

POUTR TRANSMETTE LA PAROLE, LE LIVRE

AAA A GRAND FICTIONNAIRE DU THÉÂTRE DE LA RUE

 

Tribun de rue, le griot blanc Tartar(e) dévoile le graal de son art : deux mille dérouillées au dico en autant de mots décapés. Sur fond de rue spectaculaire - festivals, émeutes, foires, exécutions, carnavals - de gradins en barricades et d’estrades en échafauds, depuis le tréteau du théâtre de rue qu’il squatte en orateur féroce, Tartar(e) a péché les perles de la culture pour s’en faire un collier. Ainsi paré et sauvage en diable, il rôde dans la jungle des mots pour débusquer l’embrouille ou piéger l’entourloupe afin de nous offrir ses trophées de définitions, citations, aphorismes et pensées. Au passage, assoiffé de sens, il déchiffre aussi les hiéroglyphes de l’OCDE. En trois cents pages, voici ses coups de gueule mais aussi coups de chapeau aux maîtres de la parole : orateurs tahitiens, philosophes chinois, poètes japonais, sages guinéens, conteurs burkinabés, penseurs indiens et amérindiens, cyniques grecs, rudoyeurs haïtiens, inconnus de la rue d’hier et d’aujourd’hui... tous goliards qui chevauchent leur temps, destination le silence. Dans ce « Grand Fictionnaire du théâtre de la rue et des boniments contemporains », avec une jubilation contagieuse et le piment d’une colère frondeuse, Tartar(e) s’est, au sens propre, vidé de mots, avec l’espoir que chaque lecteur construira à son tour son propre dico.


 


 

 

L’AUTEUR
De formation classique (Institut d’études théâtrales Paris-Sorbonne), Tartar(e) s’impose depuis trente ans dans le théâtre de rue comme un improvisateur né. Partisan de l’oralité, il a dispersé au vent les mille et un noms de spectacles, compagnies, festivals, qui maillèrent une existence vouée à l’aventure du sens. Maître de rhétorique à la faconde proprement intarissable, il met la singularité de son inspiration, alchimie très personnelle de gravité et d’humour, au service d’une lecture acide du monde. Orateur sans contrainte, il s’empare de la langue, l’ausculte, la sculpte, et surgit en spectacle dans une tempête de parole libérée, impertinente, jubilatoire et polémique. Le griot Tartar(e) a longtemps freiné des quatre fers avant de confier sa prose à l’édition, résistance de l’oralité au livre soupçonné de négliger le chant. Las, prié par les spectateurs de « se livrer », il a cédé pour éviter que son refus ne devienne une coquetterie. C’est ainsi qu’est paru, en juin 2009, « A.A.A.A. » (Afrique, Asie, Amérique, Ailleurs), tétralogie sur la quadrature de la terre publiée dans la série « Rue » de la collection « Scénogramme » de l’Entretemps. Encouragé par l’accueil de ce premier ouvrage, Tartar(e) s’ose aujourd’hui à ­rendre public son confidentiel Grand Fictionnaire du théâtre de la rue et des boniments contemporains, compendium de redéfinitions vitriolées et de références sensibles. Ainsi, par la vertu de l’édition, le griot qui interprète le monde sourit-il à l’idée que le lecteur émoustillé s’approprie à son tour la langue en créant son propre dictionnaire.

 

 

 ISBN : 978-2-35539-129-3 / Collection : Carnet de rue
Domaine : Arts de la rue/ Genre : Dictionnaire fantaisiste

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tag(s) : #ECRITS