Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

LA SCÈNE POÉTIQUE

CYCLE DE POÉSIE PARLÉE

mercredi 25 janvier 2012

“La poésie et le numérique”


 

 logo ensl

 

 

PROGRAMME

18h30 :

Jean-Pierre Balpe

&

HP Process

(Hortense Gauthier & Philippe Boisnard)

 

mais aussi, en première partie, de 17h45 à 18h10 :

“Böhmische Börfer” (8 mn) par Alexandra Saemmer

&

“Déprise” (10 mn) par Serge Bouchardon

 

Attention, la soirée se déroule dans la Salle de Conférence de l’IFE ENS (Ecole Normale Supérieure)

Métro Debourg

Voir plan ci-dessous

site Buisson, 17 allée de Fontenay, Lyon 7ième

entrée libre

 

HP Process

(Hortense Gauthier & Philippe Boisnard)

Hortense Gauthier a fait des études de sciences politiques, d'histoire et de géographie. Elle mène depuis 2003 un travail poétique transmédia en explorant les différentes matérialités de l'écriture (sonores, visuelles, plastiques, numériques, corporelles), à travers des expériences diverses mêlant créations sonores, textes poétiques, art action, photos, videos... Elle fait de nombreuses performances numériques sous le nom de HP Process (avec Philippe Boisnard).

Elle a publié dans diverses revues littéraires et ouvrages collectifs (Ecrivains en séries 1, éd. Léo Scheer ; Boxon ; Dock(s) ; Inculte ; Espace(s), éd. CNES ; La Res Poetica, éd. Al Dante ; Ouste ; Mobile (Montagne Froide) ...). Elle a crée en 2004 la revue littéraire Talkie-Walkie.

 

Philippe Boisnard situe son travail à la croisée de l'intime et du politique, mêle littérature et usage des nouvelles technologies selon des modes d'expression variés (vidéo, graphisme, Net.art, Web design, installations, performances...). Interrogeant les structures sémiotiques qui façonnent le corps humain, il développe des dispositifs de poésie interactive et des performances visuelles et sonores dans lesquelles il met en tension les relations entre corps, langage et politique afin de créer des effets critiques. Il développe sur la base de l'open source (PureData/GEM) des programmes informatiques d'interactions son-image-texte temps réel servant pour le théâtre, la musique, la littérature, les installations... Il collabore avec de nombreux artistes (Lucille Calmel, Jean Voguet, Joel Hubaut, Giney Ayme, Yann Kerninon... ) et forme le duo HP Process avec Hortense Gauthier. Il a reçu en 2007 le Grand Prix Multimédia de la Société des Gens des Lettres.

Publications : Pan Cake (éd. Hermaphrodite), C'est-à-dire (éd. l'Ane qui butine), Inter-action C.L.O.M. (sur Joël Hubaut), essai, (éd. Le clou dans le fer). Trés nombreuses publications en revue et ouvrages collectifs.

HP Process est une entité dans la conjonction/disjonction qui développe une pratique d'art action numérique et une écriture verbi-voco-visuelle. Ils travaillent essentiellement sur des performances poétiques intermédias où l'image et le son sont générés en temps réel et de manière interactive, dans une logique de brouillage des différents espaces de représentation et de perception. Ils tentent de créer une poésie en mouvement et en perpétuelle reconfiguration, dans laquelle le corps du texte et de la lettre prennent vie à travers une incarnation par le son et le geste. Ils interrogent le rapport entre corps, langage et technologie.

Le travail de HP Process pourrait être défini comme une POESIE ACTION NUMÉRIQUE. Ils réalisent aussi des créations sonores, des installations interactives, et des video-poésies diffusées dans divers festivals (Cameroun, Allemagne, Egypte, Roumanie, Portugal, Lettonie ...) Interventions dans de nombreux festivals, musées, universités et théâtres (CAPC de Bordeaux, Centre Pompidou, festival Empreintes numériques (Toulouse), Lab2lab - festival VISION'R (Nantes), festival E-Poetry, festival INFRAC'TION (Sète), festival Son-Vision (Genève), festival VISIONSONIC (Paris), festival de poésie de Lodève, festival Expoésie (Périgueux), festival Les InstantsVideos (Marseille), FabrikaVoxa - Espace Gantner (Belfort), festival Accès(s) (Pau), Rencontres Chorégraphiques de Carthage (Tunis), PureData Convention 2009 (Sao Paulo-Brésil), Centro Octubre (Valencia-Espagne), International Festival of Art Action (Monza -Italie), EPAF-Centre d'art contemporain (Varsovie - Pologne)...

http://www.hp-process.com

 

 

Jean-Pierre Balpe

Jean-Pierre BALPE était, jusqu’en 2005, Directeur du département Hypermédia, du laboratoire Paragraphe et du CITU, Université Paris VIII. Il anime depuis 1973 la revue Action Poétique et depuis février 2006, a en charge la Biennale Internationale des Poètes en Val-de-Marne (BIPVAL).

Chercheur, auteur d’ouvrages scientifiques, écrivain, il a publié des poèmes (Bleus, ed. Action Poétique 1984; Le Silence, ed. Action poétique 1989 ; 101 poèmes du poète aveugle, ed. Farrago 2000 ; ainsi que dans de nombreuses revues), des romans (La Toile, ed. Cylibris 1998, prix multimédia de la SGDL 1999), des essais (Contextes de l’art numérique, ed. Hermes 2000) et des nouvelles dans nombre de revues.

Jean-Pierre Balpe explore depuis 1975 les possibilités que l’informatique offre à la littérature. En 1985 il conçut pour l’INA et France-Télécom, le premier scénario «Shangaï-Paris», diffusé par Canal +, de télévision interactive. Depuis 1989, réalise des logiciels d’écriture utilisés lors d’expositions ou de manifestations publiques, notamment «Un roman inachevé» pour le stand du Ministère de la Culture (MILIA Cannes 1995 et MIM de Montréal), «ROMANS (Roman)» pour l’exposition Artifices de novembre 1996; TRAJECTOIRES roman interactif et génératif pour réseau internet, prix multimédia de la fondation Hachette 2000; des spectacles «Trois mythologies et un poète aveugle» pour l’IRCAM en 1997, œuvre générative collaborant sur scène avec un générateur musical; «…graphies» en 2003; «Barbe Bleue» opéra résultant de la collaboration de trois générateurs: générateur de texte, générateur de musique (Alexandre Raskatov) et générateur de scénographie (Michel Jaffrennou), Babel Poesie pour le festival p0es1e de Berlin (2004), la cantate …nographies musique de Jacopo Baboni-Schilingi (novembre 2003, théâtre Molière, Paris), et L’ordinateur fait son poète, Maison de la poésie Paris, 2009; des installations dont «MeTapolis», MARCO de Monterrey (Mexique, 2000) avec Jacopo Baboni-Schilingi, musique, et Miguel Chevalier, scénographie interactive. «Fictions d’Issy», 2005», roman interactif se générant dans l’espace urbain par SMS, affichage sur panneaux électroniques et site Internet.

 

En 2005, le quotidien Libération a publié durant un mois l’ouverture de son HyperFiction qui se répand depuis dans l’espace Internet (http://sensdelavie.canalblog.com/ ou http://tension.canalblog.com/).

 

Sa dernière réalisation est « Color Voice » installation avec avatar et micro interactif de Nicolas Ticot (Lyon, 2010)

 

Alexandra Saemmer

Après un doctorat en littérature française, Alexandra Saemmer enseigne actuellement les Sciences de l’information et de la communication comme maître de conférences à l’Université Paris 8, et a été récemment nommée directrice adjointe du Labex Arts-H2H.

Ses projets de recherche portent sur une approche sémiotique et esthétique des médias numériques, l’écriture et la lecture électroniques. Elle est auteure et (co-)éditrice de plusieurs livres et articles sur la littérature et les arts numériques : Matières textuelles sur support numérique (Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2007), E-Formes 2 : Les littératures et arts numériques au risque du jeu (co-éditrice, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2011) ; E-Formes 1 : Ecritures visuelles sur support numérique (2008, co-éditrice, Publications de l’Université de Saint-Étienne). Depuis 1998, elle est auteure de poésie numérique, entre autres surwww.mandelbrot.fr  et pour la revue bleuorange. Elle a présenté ses créations dans plusieurs conférences et festivals en France, au Canada et aux Etats-Unis. Elle écrit aussi de la poésie et de la fiction « papier » (titre récent: "Das Hinterhaus", Neuerdings weiß ich viel mehr, textem, 2010) et a remporté en 2010 le premier prix au Lyrikwettbewerb du Gruner + Jahr Verlag avec le poème « Alltag ».

 

Serge Bouchardon

Serge Bouchardon, agrégé de lettres modernes, chef de projet pendant six ans dans l’industrie du multimédia éducatif, est actuellement maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Technologie de Compiègne.

Parmi ses champs de recherche : l’écriture interactive et multimédia, la littérature numérique.

Parmi ses ouvrages : Littérature numérique : le récit interactif, Hermès Lavoisier, Paris, décembre 2009.

Site de chercheur : http://www.utc.fr/~bouchard/

En tant qu’auteur de littérature numérique (http://www.sergebouchardon.com/), il s’intéresse notamment à la mise en scène de l’interactivité et au rôle du geste dans l’écriture interactive. Il a créé le collectif i-Trace (http://i-trace.fr/). Ses créations ont été présentées en diverses occasions en Europe (Paris, Barcelone, Naples, Bergen en Norvège, Karlskrona en Suède, Amsterdam), au Canada et aux Etats-Unis. Elles ont fait l’objet de publications dans des revues en ligne (bleuOrange[1] <#_ftn1> , Hyperrhiz[2] <#_ftn2> , SpringGun[3] <#_ftn3> ).

La création Déprise (http://deprise.fr/) a obtenu en novembre 2011 le New Media Writing Prize 2011.

[1] <#_ftnref1>  http://revuebleuorange.org/oeuvre/toucher

[2] <#_ftnref2>  http://www.hyperrhiz.net/hyperrhiz06/20-gallery/84-the-12-labors-of-the-internet-user

[3] <#_ftnref3>  http://www.springgunpress.com/issue-four-spring-2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #FESTIVALS