Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EXPOSITIONS SONORES AU LONG COURT


diagonale-cnap.jpg

Voici plutôt une bonne nouvelle; le CNAP décide d'exposer durant toute l'année 2010, des créations sonores de sa collection, dans différents lieux de France, de Belgique et du Luxembourg.
 Le CNAP, Centre National des Arts Plastiques, institution d'Etat est chargée, je cite « de soutenir et promouvoir la création contemporaine » dans tous les domaines liés aux arts visuels : peinture, sculpture, photographie, installation, vidéo, multimédia, design, etc. Créé en 1982, il a vu ses missions renforcées en 2002 pour accompagner la réforme de la politique culturelle de l'État et devenir l'opérateur de son action dans le domaine de l'art contemporain, à une échelle nationale et mettre en œuvre des actions de formation du public et des professionnels de son domaine d'activité. Par ses différentes actions, le Centre national des arts plastiques souhaite promouvoir la place de la création contemporaine dans la société en favorisant notamment les croisements entre les sphères artistiques et économiques.

Va t-on vers une reconnaissance d'un genre ou d'une pratique que le CNAP hésite à nommer, entre son, vibration et musique. cette oscillation sémantique qui ne hésire entre plusieurs média marque la difficulté de parler de la plastique sonore, où plus simplement de ce que beaucoup appellent aujourd'hui arts sonores, à défaut de terme plus préçis. Cependant, qu'importe la terminologie employée, l'essentiel étant que des institutions, au travers leurs propres collections, mettent en avant la création sonore, ou la création autour de la matière sonore, qu'elle soit musicale ou non, et cela dans un vaste  et ambitieux programme.




INTRODUCTION

La manifestation « Diagonales : son, vibration et musique » rassemble vingt lieux d’art contemporain autour d’une problématique commune : la place du son et de la musique dans la création à travers une sélection d’oeuvres du Centre national des arts plastiques des années 1960 à nos jours.
Diagonales est une « partition géographique ». La manifestation met tour à tour l’accent sur l’aspect historique de la collection avec la figure de Max Neuhaus, sur l’influence de John Cage dans la déclinaison du thème du silence et de la variation, ou celle de Bernard Heidsieck, John Giorno et Henri Chopin dans le domaine de la poésie sonore. Elle présente également la contre-culture rock avec les créations de Steven Parrino et de Christian Marclay ou encore sur les systèmes auto-génératifs de Céleste Boursier-Mougenot et de Pascal Broccolichi.


PROGRAMME
Les expositions de « Diagonales
 son, vibration et musique »
(par ordre chronologique)



> L’École Supérieure d’Art et Design de Saint-Étienne présente à la Platine, espace d’exposition qu’elle partage avec la Cité du Design, l’exposition « White Light/White Heat » (11 février - 20 mars 2010 // Commissariat : Emmanuel Tibloux) rassemblant des œuvres de Davide Balula et Carsten Höller autour de l’idée de fréquence et de variation.

> Le Frac Lorraine (Metz) propose Listen to your eyes (26 février - 18 avril 2010 // Commissariat : Béatrice Josse et Christian Debize), au 49 Nord 6 Est, qui traite de la question du silence et du langage. Une commande publique à Benjamin Dufour prolonge cette problématique. Le deuxième volet de Listen to your eyes, à l’École supérieure d’art de Metz Métropole, ÉSAMM, complète cette exposition avec une ouverture sur le silence et le rythme grâce à un ensemble d’œuvres de Ziad Antar, Carl André, Rainier Lericolais, Julije Knifer et Bernard Moninot.
> La Box, espace d’exposition au sein de l’École nationale supérieure d’art de Bourges, présente l’exposition « Feedback : vibrations aller-retour » (26 mars - 18 avril 2010 // Commissariat : Stéphane Doré) réalisée à partir des œuvres de Céleste Boursier-Mougenot, Pascal Broccolichi et Werner Reiterer, partant du constat que la musique fait une place de plus en plus importante aux musiques électroniques. La machine est désormais instrument au sein de cet ordre numérique et les partitions se décomposent en algorithmes.

> Le Centre d’art du Parc Saint Léger de Pougues-les-Eaux propose une série de rendez-vous quotidiens à partir d’un émetteur radio, installé à la médiathèque de  Nevers, pendant lesquels les habitants sont invités à écouter en direct une programmation de pièces radiophoniques. Souhaitant ainsi jouer pleinement sur le caractère immatériel d’une telle manifestation, le Centre d’art retrace les principaux questionnements des artistes sur le son : du journal
intime à  l’expérimentation numérique (26 mars - 18 avril 2010 // Commissariat : Isabelle Reiher).

> Le Centquatre (Paris) propose un week-end de concerts et de projections vidéos avec notamment Boran Sarcevic, ainsi qu’une programmation autour des œuvres de Sadie Benning, Marie Denis, Adriana Garcia Gallan, Pipilotti Rist. Une commande publique confée à Romain Kronenberg prolonge cette proposition (15 mai - 30 septembre 2010 // Commissariat : Pascale Cassagnau, CNAP).

> Le Château d’Oiron (Deux-Sèvres) expose de manière permanente trois pièces en rapport avec le son, la Chambre d’écoute de Gavin Bryars, Battle of Midway d’Ian Hamilton Finlay et Concerto pour les mouches d’I.J. Kabakov conçue dans le cadre de la procédure de la commande publique nationale. Afin de renforcer cette sélection, le Château d’Oiron propose un parcours autour de l’idée du cabinet de musique avec les œuvres d’Angela Bulloch, Disco Floor ou encore de Kristin Oppenheim, Hey Joe (15 mai - 30 septembre 2010 // Commissariat : Paul-Hervé Parsy).
> Le Musée Réattu (Arles) difuse une commande sonore du CNAP confée à un artiste sur le thème de l’environnement spécifque au musée. Dans le cadre de la création d’un département d’art sonore au sein des collections du musée, une chambre d’écoute, aménagée par Christian Lacroix, a été inaugurée en 2008, prolongeant ainsi par le son les collections photographiques initiales (15 mai - 30 septembre 2010 // Commissariat : Michèle Moutashar et Sébastien Faucon)

> Les églises des villages du Vent des Forêts (Lahaymeix, Fresnes-au-Mont, Dompcevrin - Meuse) accueillent, pour Diagonales, trois œuvres du fonds du CNAP, une halte pour les promeneurs en quête de soufe et de contemplation, avant de repartir sur les sentiers à la découverte des nouvelles œuvres 100% Vent des Forêts : Bruno Peinado dans l’église de Lahaymeix, Jean-Baptiste Bruant dans l’église de Fresnes-au-Mont et Jacob Gautel dans l’église de Dompcevrin (3 juillet - 31 juillet 2010 // Commissariat : Pascal Yonet Mons - Belgique)

> Le Frac Champagne-Ardenne (Reims) a développé pendant plusieurs années un axe d’acquisition vers les pratiques liées au son et à la musique dans le champ des arts plastiques. Cette exposition, présentée au Palais du Tau, permet un regard croisé entre deux collections publiques autour de cette problématique : le son, la vibration et la musique et présente entre autre, Tout de Saâdane Aff ainsi que Histoire du silence d’Adel Abdessemed, acquis par le CNAP en 2009. (Août-octobre 2010 // Commissariat : Florence Derieux)

> Le Festival international d’art sonore City Sonics (Abattoirs, Mons, Belgique), organisé par Transcultures, s’est associé à la manifestation Diagonales afn de proposer au public un volet thématique traitant de l’apport de la culture rock et pop dans le champ des arts plastiques et audio en exposant des œuvres de la collection du CNAP : Christian Marclay, Steven Parrino, Robin Collyer, Cildo Meireles et autres inclassables (26 août - 12 septembre 2010 // Commissariat : Philippe  Franck en collaboration avec Anne-Laure Chamboissier)

> L’Institut Supérieur d’Étude du Langage Plastique (Bruxelles, Belgique) présente, en partenariat avec City Sonics, un ensemble d’œuvres historiques de Bernard Heidsieck, Ruth Franken, John Giorno, Henri Chopin, Maurice Lemaître... autour de la question de la poésie sonore (3 - 18 septembre 2010 // Commissariat : Philippe  Franck, en collaboration avec Anne-Laure Chamboissier)

> L’École supérieure d’art de Clermont Communauté, l’Espace d’Art Contemporain La Tôlerie, l’association In extenso et le Musée d’art  Roger Quilliot [MARQ] s’associent dans le cadre d’un parcours urbain pour proposer au public une déambulation méditative. La Tôlerie présente une exposition monographique de l’artiste Bernard Moninot autour de la question de l’onde et de la partition. Avec In Extenso, le public assiste au ballet hypnotique des Disques de Dominique Blais, dont se dégage une sonorité proche du Om tibétain, en tant que vibration essentielle (Septembre - octobre 2010 // Commissariat : Martial Defacieux, Gaëlle Gibault, Sylvain Lizon, Nathalie Roux Luxembourg)

> Le Musée d’art moderne Grand-Duc Jean (Mudam - Luxembourg) propose des cartes blanches pour penser et réaliser des œuvres spécifques au lieu. Pour Diagonales, le Mudam réactive un certain nombre de créations dont  les soundlabs, les bancs sonores de Martin Szekely autour d’une programmation d’œuvres sonores et de commandes spécifques (9 octobre - 30 janvier 2011 // Commissariat : Christophe Gallois)

> L’École supérieure d’art et de la communication de Pau propose une exposition consacrée au travail de Max Neuhaus, précurseur de l’art sonore. Cet artiste  est représenté dans le fonds du CNAP par un ensemble de dessins. Cet ensemble est mis en regard du travail de Michel Aubry qui cherchant à sculpter littéralement le son, se livre à un jeu combinatoire de motifs plastiques et musicaux. Certains objets (table, chaise, vêtement) appareillés de cannes ou de roseaux peuvent ainsi se muer en des sculptures sonores (Commissariat : Odile Biec)

> Les Ateliers de création radiophonique de France Culture  2010, issus de la commande publique du CNAP, sont intégrés à Diagonales. Seront ainsi difusées les commandes d’Anthony And the Johnson, Daniel Buren, Michel Gondry, Gary Hill, Lawrence Weiner. Les Ateliers sont des moments de rencontre et d’expérimentation et un laboratoire de productions d’œuvres sonores (Commissariat : Pascale Cassagnau, CNAP)












Tag(s) : #FESTIVALS