LUC FERRARI

Hommage d'été

 

 

 

 

 

Parce que Luc Ferrari aimait
le sons,
les paysages,
les voix,
les femmes,
la vie...

Parce que ses yeux riaient et scrutaient sans cesse
parce qu'il était difficile de le caser quelque part
parce qu'il défrichait hors des sentiers battus
faisait feu de tout bois, crépitements compris,
parce que les voyages et les langues nourrissaient son œuvre

Parce qu'il  s'est trempé dans tous les bouillons musicaux,
parce qu'il aimait les trompe-oreille,

les souvenirs, la Toscane,

les cycles et autres choses, celles qui tournent en rond,

le fuyant entre-deux, le presque rien.

Parce que son monde était
tautologique
organique,
anecdotique
hétérozigote...

Parce qu'il était, reste et restera l'unique et incontournable Luc ferrari.

 



TAUTOLOGY (VIDÉO)

 

 

 

CHRONOPOLIS (VIDÉO)


 

TÉMOIGNAGES ET INTERVIEWS (FRANCE CULTURE)

 

 

 

http://www.lucferrari.org/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #ARTISTES ET OEUVRES
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog