Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PARCOURS


SONORE


DÉDALE


À HUY

29 septembre 2012 @ 14 h 


Hebdomadaire on jeu, ven, sam, dim jusqu'à 7 octobre 2012

Centre Culturel de l'Arrondissement de Huy
Avenue Delchambre 7A
4500 Huy
Belgique
 

 
   

Dans le cadre de la Biennale des Arts Contemporains en milieu urbain Dédale, proposée par le Centre Culturel de l’Arrondissement de Huy et orientée cette année son dans l’espace public, City Sonic présente, au centre ville hutois, une sélection d’installations sonores des éditions précédentes de City Sonic, des créations et des commandes passées à de jeunes artistes.

Au couvent des frères mineurs, Jean-Paul Dessy creuse et tisse dans l’ensemble de son œuvre un itinéraire déroutant d’instants suspendus que le chant des cordes exalte et relie. Il invente une partition imaginaire libre d’ébranler celles qu’il a écrites, d’en brouiller les limites sans en perdre l’esprit. Mouvements et vibrations, les sons nous mènent, hors de portée, à la rencontre de ce que nous sommes. Fenêtres ou intervalles, les photographies d’Isabelle Françaix entrouvrent le visible pour en débusquer l’élan, en capter la tension dans le mouvement d’une ombre ou un reflet fugace.

Production : Trancultures/City Sonic, Musiques Nouvelles

Le promeneur/auditeur est invité à prendre son stéthoscope, pour parcourir l’espace urbain et en appréhender les sons. Un outil acoustique simple mis à disposition du public pour découvrir autrement les espaces de vies et observer le corps social dans lequel il évolue. Chacun pourra donc écouter sa promenade, grâce aux compositions sonores diffusées dans la matière. Panneau de signalisation, gouttière, mur, fenêtre, etc, les espaces tant privés que publics deviendront des prétextes à l’écoute, des supports sonores inédits.

Production : Sonorama, Transcultures/City Sonic, Evolplay

  • Colin Ponthot (Fr): Monster Happy Tape (2005)
    (au Centre Culturel)

Un amas conséquent de bandes magnétiques audio est suspendu au plafond du Centre Culturel. Deux câbles jaune sont munis d’une tête de lecture bleu permettant d’extraire des particules sonores. Un son aquatique et étrange émerge de cette forme monstrueuse et semble par là prendre vie. Plus vous «jouez», plus le son se complexifie. Cette sculpture interactive est une renaissance, sous une forme inattendue, de la cassette audio. Datant de la fin des années 70, ce procédé d’enregistrement est aujourd’hui dépassé. C’est, en quelque sorte, un hommage à cette révolution culturelle qu’a été ce support audio en son temps. Aujourd’hui, la révolution culturelle d’hier devient une masse imposante aux allures organiques. Elle revit à l’aide des outils actuels tels que la programmation et la spatialisation sonore.

Production: Colin Ponthot

Ces deux artistes nous convient dans leur univers magique et féerique, où quelques chaises ont pris vie sous la forme d’instruments de musique… Huit chaises sont réparties dans l’espace, à disposition du public invité à jouer avec et découvrir ainsi leurs sonorités particulières, mélodies surréalistes, comme des chaises venues d’ailleurs, objets hybrides, poético ludiques.

Production: Trancultures/City Sonic

Expérimentez cette table ping pong augmentée d’un environnement sonore, musical, engendré par les échanges des joueurs. Les sons produits varient en fonction des impacts de la balle sur les raquettes, la table et le filet. L’installation est globale : le joueur est immergé dans une matière sonore due à son geste, et telle qu’elle influe, conditionne son jeu.

Production: Trancultures/City Sonic

  • Christophe Bailleau (Be) : Nébulosité variable (création)
    (à la Station du téléphérique)

Conçu spécialement pour le téléphérique de Huy, ce travail sonore sera réalisé via un montage d’interviews de personnes interrogées sur les notions de voyage, d’intempérie et de déplacement à écouter au casque dans la cabine). Une ambiance intime (avec également du « field recording » diffusée dans le lieu d’embarquement) entre poésie sonore et documentaire avec en complément vidéo (au départ du téléphérique), des images rappelant ces notions avec un traitement abstrait et pictural.

Production : Centre culturel de l’arrondissement de Huy

  • Gauthier Keyaerts (Be) : Par Huy Dire (création)
    (Cave de la Maison du Gouverneur)

Cette installation est un portrait sonore et photographique de la ville – passée, présente, future- à travers la parole de ses habitants. Les mots seront parfois fluides et intacts, parfois découpés, les silences prolongés, les phonèmes secoués et reconstitués, mis en boucle. Ces récits seront accompagnés de musiques composées à partir des sons et interviews recueillis au cœur de la ville. Les photos subiront le même traitement, afin de respecter l’anonymat de tout un chacun.

Production : Centre Culturel de l’Arrondissement de Huy

  • Olivier Bovy (Be) : Il y a quelqu’un dans la pièce
    (dans le Parc Henrion)

Cette sculpture enfuie dans la terre représente un puit. Celui-ci constituait pour nos ancêtres un lieu de rencontre, de rendez-vous. Olivier Bovy a voulu réactiver la qualité sociale de cette source…

  • Sonja Scheitler (Be) : Les Clochettes
    (entrée du Cloître des Frères Mineurs) 

L’installation sonore prend place à l’intérieur d’une architecture sculpturale. Une prière estdiffusée par quelques dizaines de petites boîtes à prières créant un bruit, une somme de motsmis en boucle…

L’installation sonore prend place à l’intérieur d’une architecture sculpturale. Une prière estdiffusée par quelques dizaines de petites boîtes à prières créant un bruit, une somme de motsmis en boucle et relançant insatiablement un gimmick divin…

L’artiste Antoine Van Impe va installer plusieurs haut-parleurs en face du centre commercial Batta. Il offrira la possibilité à chaque Hutois de laisser un message sur un numéro d’appel spécifique…

 

 

 

 

 

 

 








Tag(s) : #FESTIVALS