Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

  Quantcast

PAMIERS A L’ECOUTE

 

header

 

Pamiers, une petite ville de l’Ariège.

Gwaldys déprez, une écouteuse aux oreilles grand ouvertes et à l’esprit de partage, dans un projet « La ville s’onore »,  qui s 'est déroulé durant l’année 2009 et début 2010.

Au départ, la volonté de monter un projet collaboratif, où les habitants d’une petite ville de l’Ariège, Pamiers, prêteraient l’oreille aux sons du quotidiens où des prises de sons seraient effectuées sur tout le village, sorte de carottages auriculaires représentant au final une « carte sonore subjective » . Subjective, c’est bien l’adjectif qui convient. Il n’est pas question de cartographier les bruits de la ville de façon réaliste, d’inventorier exhaustivement tout ce qui s’y écoute, de proposer une représentation fidèle du l’environnement sonore, mais plutôt de prendre des instants d’écoute comme ils viennent. Accidentellement, subjectivement, idéalement, anachroniquement, ces petites cellules sonores captées par l’habitant, ou des scolaires, tissent et racontent une vraie  histoire réinventée d’un territoire Ariègois, avec ses imaginaires collectifs, ses clins d’oreille tout ce qu’il y a de plus subjectifs.

L’enjeu : écouter, réécouter, s’écouter, tendre ou prêter l’oreille, réactiver une écoute sensible.

Hors ces prises de sons, un travail avec des collégiens qui eux-même se feront chasseurs de sons, bâtisseurs d’histoires, ainsi que des rencontres avec la population, avec des femmes, pour échanger, se souvenir, et encore et toujours écouter, s’écouter, collectivement.

Et puis aussi une exposition interactive, présentant cartographies, sons, concert avec Sébastien Cirotteau, artiste musicien très impliqué dans une écoute active, des performances dans différents milieux, des créations sonores s’appuyant sur des phonographies…

Et pour finir, ou plutôt pour développer ou ramifier encore plus ce projet qui est au départ un projet de territoire, pour le transporter hors de ses géographies locales, un remarquable site internet expliquant la démarche, donnant à voir, à entendre, à comprendre.

Ce beau travail, soutenu par la Fondation de France, vous pouvez en savoir plus, et surtout l’écouter ICI.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tag(s) : #PEDAGOGIES ET TRANSMISSION