Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RENCONTRE AVEC GAUTHIER KEYARTS,

CITY SONIC 2011


http://www.lemanege.com/Manege/documents/GauthierKeyaertsgalerie12778.jpg



Gauthier Keyaerts, artiste bruxellois, est musicien etcompositeur, il a notamment produit plusieurs disques chez Sub Rosa. Mais il est également chineur, collectionneur et écouteur de sons vinyliques, qu'il mixe par ailleurs pour en tirer de belles trames sonores. Homme de radio, il travaille à la création d'un label dédié aux musiques expérimentales et arts sonores, à partir du riche vivier que constituent Transcultures et City Sonic. À ses heures, il performe avec Isa Belle et ses bols tibétains, et dernièrement, cet infatigable activiste  (The Aktivist) qui a plus d'une corde à son arc, a commis, dans le cadre de City Sonic 2011, sa première véritable installation sonore dit-il : "l'œil sampler".

 

 

http://www.citysonic.be/images/stories/citysonic/Install/oeilsampler.jpg

L'œil Sampler - Gauthier Keyaerts

 

 

Comme son nom l'indique, cette œuvre est à la fois visuelle et sonore.
Dans un espace d'exposition, huit cadres sont accrochés. Chaque cadre est lui-même divisé en quatre parties, représentant des photos de matières, végétaux, minéraux, eau, micros détails glanés lors de promenades, passés à la loupe de l'objectif photographique.
Chaque cadre émet une composition sonore, extractions de micros sonorités, elles aussi subtilement  travaillées. Pour les entendre il faut aller ausculter les photos, s'en rapprocher de très près, voire y coller son oreille pour en percevoir les infimes et intimes vibrations. On est ici dans un rapport symbiotique photographie-phonographies qui nous oblige à une  grande proximité avec l'œuvre pour en saisir ses finesses et ses micros développements. Si on est plus éloigné des cadres, vers le centre de l'espace, on entend une autre composition électroacoustique octophonique (sur huit voies de diffusion), qui  plonge l'espace dans un bain sonore venant alors masquer les petites musiques des photographies.
Le jeu du spectateur-auditeur constitue, si ce dernier saisit le "mode d'emploi" de la composition, à changer de point d'écoute, et de vue, à modifier ses échelles de perception, passant d'une ambiance englobante à des micro textures, à faire des allers-et-retours entre les tableaux eux-même et l'ambiance globale, à se mixer pour lui SON écoute, SON œuvre personnelle, SON propre paysage visuel et sonore, car la notion de paysage prend ici tous son sens.
La démarche et les propositions quand aux multiples postures d'écoute ,  déplacements, mais aussi la finesse des montages sonores font de cette installation une création qui, si elle est la première installation de l'artiste, n'en n'est pas moins un coup de maître.

Gageons que Gauthier, fort de cette expérience, aura à cœur de nous en montrer plus encore, pour le plaisir des yeux et des oreilles.

Mais cette notion de regard et d'écoute concertants, de va-et vient entre ces deux modes perceptifs qui n'en font souvent plus qu'un, n'est-ce pas  là justement une grande caractéristique des arts sonores d'aujourd'hui? 

 

 

Écoutez l'entretien avec Gauthier Keyaerts

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tag(s) : #ARTISTES ET OEUVRES