Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DISPARITION D'UN GRAND POÈTE ÉCOUTEUR ET PEINTRE SONORE

DISPARITION D'UN GRAND POÈTE ÉCOUTEUR ET PEINTRE SONORE

Le monde du sonore erst en deuil.

Le 10 juin 2013, à 88 ans, Knud Viktor, celui qui a fait émerveillé nombre d'oreilles en leur faisant découvrir le chant d'un lapin qui rêve, des fourmis qui courent, des vers qui grignotent le bois est décédé accidentellement à Copenhague, sa ville natale qu'il avait rejointe en 2011.

Knud Viktor, à l'origine peintre, est venu il y a de nombreuses années pour chercher, sur les trace de Van Gogh, les fameuses lumières et couleurs de la Provence. Il s'installe dans le Lubéron est est très vite fasciné par les sons des garrigues, à tel point qu'il deviendra, de ses propres dire, un peintre sonore.

Écoutant sans cesse, bricolant moultes formes de microphones, de paraboles maison pour traquer l'infime sonorité, le micro-son, il créera dés lors tout un univers sonores poétique, inouï et captivant.

Il a ainsi vécu 50 ans dans un hameau reculé, au pied des gorges du Régalon, en artiste à la fois très chaleureux et très discret, pour ne pas dire un brin sauvage, quasi ermite.

Ce fut a façon de vivre en harmonie avec un paysage, au cœur des sonorités qu'il connaissait si bien, étant capable de lire et d'expliquer les saisons, le temps qui passe à l'oreille, décelant le premier chant des cigales, y compris les nouvelles venues, les passages de migrateurs, l'éclatement de gousses végétales…

D'enregistrements en montages sonores à la touche très personnelle, Knud Viktor à su séduire et inspirer de nombreux artistes, chercheurs, et oreilles curieuses. Il a incontestablement développer une écoute microphonique qui poussa de nombreux field recordist à l'affût, à la recherche de l'infiniment petit.

Personnellement, ayant découvert assez tôt les travaux de Knud Viktor, et attaché depuis longtemps à croiser des approches sensibles, esthétiques et écologiques liés à la perception et à la construction de paysages sonores, la disparition de Kund Viktor me touche particulièrement tant ce "Chantre du Lubéron" m'a ouvert à des horizons auditifs incroyablement beaux.

 

Sa famille a voulu lui rendre un dernier hommage dans ce Lubéron qui a tenu tant de place dans la cive et la création de l'artiste, en organisant une dernière cérémonie à sa mémoire.

Je transmet ici le message que ses proches ont adressé sur la page Facebook qui lui est consacrée.

 

CEREMONIE - KNUD VIKTOR

 

- Le mercredi 30 juillet vers 17 heures -

 

Soyez tous les bienvenus a partir de 15.30 heures.

 

Il y aura de l'ombre sous le figuier, du vin, de la bière, du pain, des olives, du fromage, du melon - jusqu'à l´épuisement des stocks

 

Si vous souhaitez en faire un petit séjour - sachez que ce qu'il reste de la maison sera en chantier, parce qu'elle s'écroule, et que nous essayons de la sauver..

 

CEREMONY - KNUD VIKTOR

 

- on wednesday the 30th of July at 17. -

 

You are all welcome to join from 15.30.

 

There will be shade under the fig tree, wine, beer, bread, olives, cheese, melon - as long as stocks last

 

If you wish to make a little trip out of the occasion - you must know that the remains of the house will be in a mess, because it is crumbling down and we will be trying to save it...

 

https://www.facebook.com/pages/Knud-Viktor/236482263065295

 

 

Quelques liens