Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES COULEURS DU SON
Yann Paranthoën et la Bretagne
Parcours-expo du 30 avril au 6 novembre 2011
Manoir de Kernault - Finistére

 

 

 

 

http://www.cdp29.fr/photos/autres_simple/jpg/426p.jpg

 

 

 

 


La programmation de Yann Paranthoën à Kernault s’envisage en écho à la tradition de collectage du pays de Quimperlé - même s’il s’agissait de traditions orales – ouverte à l’écoute. Paranthoën était aussi un « terrien », proche de sa Bretagne natale et il y a fort à parier que la simplicité du Manoir, comme la vocation agricole encore perceptible du Domaine, l’auraient touché.

Yann Paranthoën (1935-2005) a consacré sa vie, armé d’un magnétophone Nagra, à chasser et tailler les sons tous azimuts. Grâce à ses programmes diffusés sur les différentes antennes de Radio-France et en véritable orfèvre de l’enregistrement et du montage, il a ouvert d’innombrables oreilles aux subtilités des sons et suscité bien des vocations de preneurs de son. Parmi ses enregistrements, des kilomètres de bandes recèlent des trésors sonores de sa Bretagne, du plus évident au plus inattendu : la mer sur les rochers, les bateaux et leurs haubans, le vol de l’effraie, le bruit des phares… 

Né à l’Ile Grande, Yann Paranthoën grandit au milieu des tailleurs de pierre avec qui il apprend le respect de la terre, de la matière, des gens, de la vie tout simplement. Puis il « monte » à Paris pour chercher du travail. « Moi, j’étais complètement ignorant quand j’ai commencé. J’étais privé de ma langue. Je suis Breton, et quand j’ai découvert la radio à Paris, je ne fonctionnais pas bien avec les gens qui m’entouraient parce qu’en musique et en littérature, je n’avais pas les codes. Je me suis donc inventé une langue ». 

L’idée de ce parcours-expo au Manoir de Kernault est de transmettre la passion de l’homme et de donner à entendre ces sons qui racontent le pays qu’il aimait. Si la Bretagne et Kernault vont bien ensemble, il ne s’agit pas de s’inscrire dans un rapport d’illustration simple et vaguement identitaire, mais de profiter de la relation entre Paranthoën et la Bretagne pour réaliser un événement de découverte du son qui implique une expérience originale et pleine de poésie.

 

 

http://www.theatre-arsenic.ch/site_arsenic/fiches/images/images_06_07/cinema%20oreille/paranthoen_profil_galets.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #FESTIVALS